Pirae – Conseil municipal extraordinaire mardi soir

    jeudi 15 septembre 2016

    pirae

    “Ce n’est pas faute d’avoir insisté”, a lâché le maire (à droite) qui souhaitait voir baisser ses indemnités de tavana. Peine perdue. (Photo : Christophe Cozette)

     

    L’espace Aorai tini hau change de main

     

    Je charge mes adjoints.” Édouard Fritch, tavana de Pirae, a fait ce mea culpa lors d’un conseil municipal (CM) extraordinaire, mardi soir.

     

    Sincère mais aussi utile, puisqu’il illustrait le dernier point à l’ordre du jour : les indemnités du maire et de certains adjoints. Ce CM extraordinaire s’est ouvert aux alentours de 16 h 40, une fois le quorum atteint. Le principal point abordé par ce conseil municipal a concerné la nouvelle rédaction de la délibération concernant le futur (proche) de Aorai tini hau.

    Une des trois zones va être cédée, pour un franc symbolique, pour une durée de 15 ans (et non plus 30) au Pays afin d’assurer son aménagement en parc paysager, côté mer, qui va accueillir les championnats du monde de va’a, l’année prochaine et l’année suivante.

    De 5 à 600 millions de travaux sont nécessaires et “la commune n’a pas les moyens d’assurer ces investissements”, mais elle récupérera le terrain, aménagé, d’ici 15 ans. La seconde zone concerne un projet de route et est cédée au Pays définitivement tandis que la partie du parking actuel reste à la commune. “Et quand va-t-on pouvoir se baigner au Taaone”, s’est interrogée une élue, à propos d’une pollution chronique du site.

    La réhabilitation des stations d’épuration du lycée de Taaone, de l’Office polynésien de l’habitat (OPH) et du site de l’armée nécessiterait d’énormes travaux, à coups de centaines de millions, a reconnu le maire, tout comme la lutte contre la pollution des rivières Fautaua et Hamuta. “Mais à Papeete, c’est pire que chez nous”, a nuancé Édouard Fritch. Une autre délibération a concerné des travaux sur la distribution d’eau.

     

    Trois cents millions de travaux, cofinancés par le contrat de projets, ont été retirés puisque dorénavant, c’est la Polynésienne des eaux qui est chargée de ce service. Néanmoins, comme l’a précisé ce texte, les quartiers Tenaho, Atihao (Gadiot) et Hamuta vont voir leurs canalisations refaites à neuf, dans les prochains mois. Le conseil municipal s’est aussi repenché sur un projet de délibération précisant les indemnités du maire et de certains adjoints. “N’étant pas là assez souvent, je charge mes adjoints.

    Il serait anormal de les charger sans baisser mes indemnités”, a déclaré le premier édile. Mais après une longue discussion, les élus de la majorité n’ont pas souhaité baisser les indemnités du maire (294 000 F par mois) mais ont souhaité augmenter quatre élus de 20 à 30 000 F mensuels, tout en restant dans les clous de l’enveloppe dédiée aux indemnités, “une des plus basses possibles”, selon le maire, qui s’est, au final, plié aux desiderata du conseil municipal.

    Ce n’est pas faute d’avoir insisté”, a lâché le maire avant de préciser que la commune de Pirae a été sélectionnée, à sa demande, pour accueillir les votes des primaires de la droite (19 et 26 novembre) et de la gauche, en janvier. Le prochain conseil municipal est prévu en novembre.

     

    Christophe Cozette

     

        Retrouvez dans notre édition du Jeudi 15 septembre 2016 :       

    • Le plan d’aménagement de Aorai tini hau
    • Encadré : Lutte contre l’illettrisme et extension du cimetière

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete