Le plan général d’aménagement, c’est pour août

jeudi 13 juillet 2017

Mahina plan général d'aménagement

Parmi les nouveautés du futur plan général d’aménagement de Mahina, un centre-ville économique, à hauteur du rond-point
de la pointe Vénus, dans un rayon de 500 mètres. Les hauteurs des bâtiments autorisés ont été réévaluées et de petites industries seront installées en début de vallée, pour dynamiser l’emploi dans la commune.
(©Photo : DR)


La rédaction du nouveau plan général d’aménagement (PGA) devait être soumise avant la fin de l’année dernière à la commission locale d’aménagement qui arrêtera le projet. Les travaux du nouveau PGA viennent seulement de se terminer.
Il sera voté lors du prochain conseil municipal, le 7 août, et sera transmis au comité d’aménagement du territoire début septembre, avec une enquête publique en octobre.

 

Un lecteur de La Dépêche de Tahiti s’inquiétait récemment au sujet du plan général d’aménagement (PGA) de la commune de Mahina dont le quotidien s’était fait l’écho en novembre dernier (lire l’édition du 23 novembre 2016, “Révision du plan général d’aménagement”), qui, depuis, ne semblait guère avancer, les délais annoncés étant outrepassés.

 

Que lui et ses corésidents de Mahina se rassurent, il arrive. “Normalement, une solution devait être trouvée avant la fin de cette année…”, s’est plaint ce lecteur. “Aujourd’hui, 4 juillet, mes cousins restent dans l’incapacité de construire car notre quartier n’a toujours pas accès à l’eau courante”, regrettait-il, avec copie de l’article en question.

“La rédaction du nouveau PGA devrait être soumise avant la fin de l’année (2016, NDLR) à la commission locale d’aménagement (CLA) qui arrêtera le projet.

 

Après examen, le conseil municipal soumettra le projet au comité d’aménagement du territoire (CAT) et le président du Pays le proposera à l’enquête publique. Cette phase importante, où la population pourra faire des requêtes, ne devrait pas intervenir avant mars prochain (2017, NDLR).

 

Sous réserve d’avis défavorables des autorités, le PGA sera alors mis à l’approbation du conseil municipal, puis à celui du conseil des ministres qui prendra un arrêté afin de rendre exécutoire le nouveau PGA”, écrivions-nous dans cette édition.

“Les travaux du plan général d’aménagement viennent de se terminer, le bureau d’études a rendu sa copie, il y a une semaine, quelques petites corrections restent à faire”, explique Bran Quinquis, adjoint au maire chargé de l’urbanisme et de l’aménagement, à La Dépêche. “Il sera voté lors du prochain conseil municipal, le 7 août, et sera transmis au CAT, début septembre, avec une enquête publique d’un mois au minimum à suivre durant octobre. Le PGA sera accepté en conseil des ministres, avant la fin de l’année”, espère Bran Quinquis.

Consultation publique en octobre
“La révision d’un PGA prend toujours un an et demi à deux ans et Mahina a souhaité faire un PADD (plan d’aménagement et de développement durable, NDLR), qui est la clé de voûte sur laquelle s’appuie le PGA. C’est la vision de la municipalité mais aussi de ses habitants, à l’horizon 2030. Cela demande beaucoup de participation dans les ateliers, ce sont des travaux sur les anciens terrains militaires mais aussi des travaux du terrain occupé aujourd’hui par TDF, qui devrait être racheté par le Pays. Ce sont de gros chantiers, nous avons voulu prendre notre temps”, explique l’élu.

Parmi les nouveautés, la possibilité de construire, là où auparavant, cela ne l’était pas. “J’ai reçu beaucoup d’habitants des vallées de Ahonu et Tuauru où le service de l’urbanisme leur demandait, dans l’ancien PGA, des parcelles de 1 500 m2 pour pouvoir construire. Dans le nouveau PGA, nous avons ramené cette surface à 450/500 m2. On a ouvert à la constructibilité. »

Parmi les nouveautés de ce futur PGA, un centre-ville économique, à hauteur du rond-point de la pointe Vénus, dans un rayon de 500 mètres. Les hauteurs des bâtiments autorisés ont été réévaluées et de petites industries seront installées en début de vallée, pour dynamiser l’emploi dans la commune. Par ailleurs, à Orofara, des espaces pour des jardins partagés devraient voir le jour, avec ce nouveau PGA.

Ce dernier sera donc soumis à la discussion début août et Bran Quinquis se tient d’ores et déjà à la disposition des administrés de Mahina, pour toute question éventuelle et ce, même avant la consultation du public, prévue en octobre. “C’est mon mandat, je me tiens disponible, tout commentaire est bienvenu.”
Noble réponse, valable aussi pour notre lecteur.

Christophe Cozette

    Edition abonnés
    Le vote

    Une proposition de loi du Pays, susceptible d'être prochainement adoptée, rendra plus accessible la stérilisation des animaux. Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete