Habillage fond de site

Plongée dans une Calédonie Bleu Marine

mercredi 3 mai 2017

le pen

À l’échelle territoriale, le 23 avril, la candidate du Front national, Marine Le Pen, a obtenu 29,09 %, un score élevé, contre 31,13 % pour le Républicain François Fillon. “Les partis ici, au lieu de rassembler, campent sur leurs positions”, regrette un électeur. (Photo : LNC)

Le champ de Nessadiou verdoie sous le soleil, et, sur la table de la terrasse, un bœuf costaud, gravé dans un rondin de bois décoratif, étend ses cornes. Comme le symbole contemporain d’une colère prête à piquer le système.

“Les gens en ont ras le bol.” À l’image de 25 285 électeurs en Nouvelle-Calédonie, Priscilla a voté pour Marine Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle 2017. Et la jeune femme de 28 ans renouvellera son soutien sans hésiter dimanche face à Emmanuel Macron. “C’est un vote de rébellion.” La percée du Front national est spectaculaire pour cette échéance dans le pays : la leader du parti d’extrême droite est arrivée en tête des suffrages dans treize communes sur 33. Notamment dans cette zone de Bourail à Boulouparis, anciens bastions du RPCR.  À entendre des habitants dans la rue, chez eux ou dans les commerces, les raisons sont diverses, souvent s’additionnent.

 

“Fillon rattrapé par ses affaires”

 

Priscilla pointe du doigt tout d’abord “l’échec de la mise en œuvre de l’accord de Nouméa”. Pour l’aide-soignante actuellement sans emploi, la Nouvelle-Calédonie “ne se développe pas, elle est centrée sur elle-même et sur le passé”. Ce vent électoral FN exprime alors une volonté de changement radical.

Faire table rase. Parce que l’élite politique du Caillou n’a pas été à la hauteur, selon la demoiselle de Bourail qui se définit elle-même comme “Caldoche”. Parce qu’“on a été déçus par Les Républicains”, ajoute Kurt à La Foa, aussi bien par la direction locale du mouvement que par le candidat sorti de la primaire. “On se retrouvait dans le programme de François Fillon, mais il a été rattrapé par ses affaires personnelles.” Du coup, le virage est pris, “on se réfère maintenant à l’extrême droite”.

À quelques kilomètres de là, Jean, retraité, a produit sa petite analyse. En trois points. La consultation sur l’accession du pays à la pleine souveraineté approche, et le vote en faveur de Marine Le Pen dans la région traduit “la peur de l’indépendance” : aux yeux des sympathisants, la formation fervente admiratrice de Jeanne d’Arc, porte le plus haut le drapeau tricolore. Surtout que, dans les communes rurales, à l’instar de Boulouparis, “la peur de la revendication foncière” a joué avant 2018, observe un administré, Paul. D’où le bulletin FN.

Deuxième motif avancé, l’insécurité, vécue, entendue, ou redoutée. Et à travers l’argument, est condamné “un laxisme”, par exemple dans les affaires de voitures volées. Le retour de l’autorité est donc visiblement réclamé, et même “le respect des institutions”, claque Kurt, fonctionnaire qui illustre son propos en rappelant le programme des “100 produits à bas prix”. “Que sont-ils devenus ?”

Enfin, le regard est porté sur l’adversaire, match oblige. “Macron, les gens ne le connaissent pas”, commente Jean. “Il se crée alors une sorte de suspicion.”

Au fil de la conversation à bâtons rompus sur la côte ouest, la proximité voire l’affinité sont très tôt perçues. “Marine” par ici, “Marine” par là… “Le Pen” a disparu, comme sur l’affiche de campagne. Pourtant, le Front national traîne l’ombre d’accusations de racisme, de négationnisme… balayées d’un revers de la main par des électeurs de Bourail et de La Foa.

“Je n’y crois pas. Les médias métropolitains cherchent à déstabiliser le FN”, argue l’un d’eux, se faisant l’écho, volontairement ou non, d’une réplique du parti à la flamme. Tandis qu’un autre le reconnaît, “il y a eu des erreurs au Front national, mais Marine redore le blason, ce n’est plus la même mentalité”. 

 

LNC

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete