Plus de 500 personnes pour voir des corps sculptés

    lundi 19 décembre 2016

    body contest

    De gauche à droite, Vicky Taae, Leilani Hong A Pin, Juliana Garreau, Miss Bikini Open 2016, Karine Siau, Miss Bikini Vétéran 2016 et Christina Lefoc. (© Philippe Collignon/LDT)

     

     

    Que de monde samedi soir au Méridien Tahiti pour assister à la 3e édition du Tahiti Body Contest 2016 qui s’est déroulé dans la salle Matisse. Plus de 500 personnes ont en effet assisté à cet ultime événement bodybuilding de l’année organisé par Manu Buchin de Gym Zone et Dany Gérard d’Extrem Gym.

    L’opportunité de revoir les athlètes qui ont marqué cette année 2016, et notamment la dernière compétition South Pacific Bodybuilding, avec un plateau de 45 compétiteurs toutes disciplines confondues. La catégorie Men’s Physique a été particulièrement disputée notamment avec la présence d’athlètes affutés et de haut niveau et cela dans toutes les catégories. Citons ainsi Bryan Gobrait, Jean-Baptiste Cipriani, Kuaoleni Mercier mais également John Aiamu, Mickael Galera, Motiha Hatitio : que des champions en puissance !

    Dans la catégorie Open, c’est Kuaoleni Mercier qui remporte le titre suprême. Un succès mérité tant en effet cet athlète de plus de 1,80 m est impressionnant de rigueur et de discipline et cela durant toute cette année 2016.

    Un petit bémol peut-être pour la compétition de Miss Bikini qui rassemble trop peu de candidates et les résultats sont donc sans réel surprise même si cela n’enlève rien à la qualité des lauréates. Elle a ainsi tout de même permis de découvrir Juliana Garreau, une professeure d’anglais de 25 ans qui, pour sa première participation, remporte le titre open de Miss Bikini ?

     

    Des mini chorégraphies en musique

     

    La compétition de body building n’a pas manqué d’originalité lors de cette compétition puisque les neuf candidats ont concouru en solo présentant chacun une mini chorégraphie et tout cela en musique. Une idée à suivre ! Pour ce qui est du titre suprême, tous les yeux étaient braqués sur un certain Stéphane Matke, Mister Polynésie 2016 et Mister South Pacific 2016.

    Et qui a gagné ? Stéphane Matke bien évidemment qui mérite une nouvelle fois ce titre. Quel palmarès depuis 2005 pour ce champion de 36 ans qui glane tous les titres depuis quelques années : une constance dans la réussite qui impressionne.

    Après six mois de diète sans interruption, celui-ci n’a pas caché sa fatigue samedi soir. “C’est difficile, mais j’ai tenu jusqu’au bout et je suis heureux de remporter ce titre qui me permet aussi de gagner 150 000 Fcfp. Cela fait du bien et cela récompense tous les efforts consentis. Maintenant je ne pense qu’aux fêtes de Noël, au repos et l’année prochaine, c’est l’année prochaine. On verra !” explique-t-il. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : cet athlète mériterait largement de concourir au championnat du monde !

    Félicitations aux organisateurs pour cette superbe compétition. 

    Philippe Collignon

     

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

     

     

    capture-decran-2016-12-19-a-08-39-00

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete