Plus de contrôles dans les vallées à Hitia’a o te Ra

    samedi 19 mars 2016

    Après un accident grave en motocross, dans une vallée à Mahaena, et un motard tué dernièrement dans la vallée de Papeno’o, la gendarmerie a prévenu que les forces de l’ordre seraient davantage présentes dans ces secteurs. Cette annonce a été faite, mercredi matin, lors d’une rencontre avec les élus de la commune de Hitia’a o te Ra.
    Chaque année, le commandant de la compagnie des îles du Vent procède à une inspection des brigades, et mercredi, c’était au tour de celle de Tiarei. Le commandant Boncompain a fait le bilan de 2015 et fixé les perspectives pour 2016.
    Et après un entretien avec les personnels, le commandant de compagnie a rencontré le tavana et les maires délégués à la mairie de Tiarei. L’adjudant-chef Laurent Rézeau, le commandant de brigade par intérim depuis la promotion de l’ancien chef de brigade, a présenté les chiffres 2015 qui sont globalement bons.

    Les gendarmes mobiles passent de deux à trois

    Pour développer les actions 2016, il a été précisé que la brigade allait recevoir un remplaçant en août pour suppléer le départ du chef de brigade et une jeune gendarme adjointe polynésienne.
    Les gendarmes mobiles sont passés depuis peu de deux à trois, ce qui porte l’effectif total à sept personnes. La brigade de Tiarei peut également compter, pour une montée en puissance des effectifs dans les coups durs, sur les renforts de la compagnie, ceux du peloton de sécurité et d’intervention (PSIG) et d’un détachement de gendarmes mobiles basés à Faa’a.
    Le projet de défusion des communes associées de Hitia’a o te Ra ne changera en rien les missions de la brigade, dont les limites d’actions resteront entre Papeno’o et Hitia’a. 

    J.-L.M.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete