Habillage fond de site

Plus d’une centaine de jeunes mormons au service de Mahina

lundi 26 novembre 2018

1

Plus d’une centaine de jeunes de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours ont offert leur service à la commune de Mahina. (Photo : J-L.M.)

Quelques jours avant la Toussaint, ils avaient nettoyé et repeint le cimetière de la pointe Vénus. Ce samedi 24 novembre, les jeunes de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours ont remis ça. Plus d’une centaine de membres des pieux de Faa’a, Papeete, Arue et Mahina, se sont mis à disposition de la commune pour réaliser différents travaux aux quatre coins de Mahina. Durant toute la matinée, par groupe d’une vingtaine, les jeunes ont travaillé pour la collectivité. Chez les mormons, on appelle ça les « projets de service communautaire ». Les opérations « mains serviables » sont davantage tournées directement vers un soutien aux populations.

Au dispensaire de la commune, au bas du lotissement de Mahinarama, des rouleaux et des pinceaux attendaient les bénévoles. L’opération consistait à repeindre les murs grillagés, la façade et le hall d’attente. Un peu plus loin dans la vallée de Ahonu, les touques de peinture n’étaient plus de blanc, mais de jaune moutarde pour respecter la couleur originale des murs du Centre de jeunes adolescents (CJA).

Sur chaque chantier, l’encadrement de l’église, des agents communaux et même quelques élus ont mis la main à la pâte également. À l’extrémité de commune, un groupe s’est éparpillé dans la forêt pour rafraîchir le site de l’ancien cimetière de Orofara. Les tombes délabrées des lépreux défunts étaient à nouveau la proie de la végétation. Des agents en ont profité pour couper quelques grands arbustes.

Du côté de la pointe Vénus, l’action n’était pas de tout repos. On a envoyé là les plus costauds pour désensabler l’exutoire de la Te Vairupe. L’étroite buse, prise entre les propriétés, n’est plus accessible par un engin, alors que le canal est obstrué par le sable que la houle de la baie de Matavai s’amuse à remplir périodiquement. Certains riverains avisés ont demandé à ne pas déboucher totalement l’exutoire, pour ne pas libérer l’eau stagnante du petit cours d’eau, afin de ne pas polluer du même coup la plage. Et c’est vers midi que les bénévoles se sont retrouvés pour le repas, avant d’aller un peu se détendre à la plage. La veille, ils avaient participé à un bal à Punaauia animé par les 2B brothers, et dimanche un grand rassemblement religieux au Taharaa les attendait.

LDT

 

3 4

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete