PNG: « ils rendent nos fonctionnaires paresseux »

    vendredi 31 juillet 2015

    Le torchon brûle entre l’Australie et la Papouasie Nouvelle-Guinée. Port-Moresby renvoie des centaines de conseillers techniques australiens.
    Les relations étaient déjà tendues après le viol présumé d’une Papoue à Manus à la mi-juillet. Trois gardiens australiens du centre de rétention sont soupçonnés. Ils ont été rapatriés en Australie. Cette semaine, Port-Moresby a exigé leur extradition.
    Mais les relations australo-papoues ne vont pas s’arranger car jeudi, le Premier ministre papou, Peter O’Neill, a ouvert un autre dossier brûlant, lors de la séance parlementaire: « Il y a des gens qui travaillent dans nos ministres en tant que conseillers. Et leur présence rend nos fonctionnaires papous paresseux. Ils sont incapables de prendre des décisions tout seuls, ils sont très dépendants de ces conseillers étrangers, dont les décisions des conseillers étrangers ne sont parfois pas toujours dans le meilleur intérêt de notre nation. Donc nous mettrons fin au contrat de ces conseillers le 31 décembre 2015. »
    Peter O’Neill ne prononce pas le mot, mais il parle en réalité des centaines de conseillers australiens placés dans l’administration papoue, dans le cadre d’un programme d’aide au développement de 500 millions de dollars. Ces conseillers australiens travaillent dans tous les domaines: la justice, les finances, la santé, la planification, et le maintien de l’ordre.
    Canberra se refuse pour l’instant à tout commentaire. Le ministère des Affaires étrangères indique simplement qu’il va parler de cette question avec le gouvernement papou.
     
    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete