Point Break au Majestic : Teahupoo, la vague de l’ombre

    vendredi 5 février 2016

    Certains n’ont pas peur de mourir, ils ont plus peur de passer à côté de la vie.” Le film Point Break 2, à la morale simple et efficace, va vous en mettre plein la vue… à défaut de neurones. De l’action et rien d’autre ! Présenté comme le film événement de l’année, la Fédération tahitienne de surf a organisé son avant-première hier soir jeudi 4 février au cinéma Majestic.
    Il fallait quand même oser. Tenter un remake du légendaire film, sorti en 1991, avec Keanu Reeves et Patrick Swayze, mais ils l’ont fait !
    Mais Edgar Ramírez et Luke Bracey, leurs dignes successeurs (pas facile !), n’ont quand même pas osé charger eux-mêmes la monstrueuse vague de Teahupo’o ? Courageux, peut-être, mais pas suicidaires. Il y a des limites !
    Non, les véritables “héros” de ce tournage ont été Tikanui Smith, Raimana Vanbastolaer, Arsène Harehoe ou encore Tuhiti Haumani, qui auront démontré toute leur aisance dans la mâchoire de Hava’e.
    Mais petit problème, si les Tahitiens sont les hommes de l’ombre, la vague de la Presqu’île l’est également. Dans le film, elle est attribuée à … Biarritz dans les Pyrénées-Atlantiques.  Tout ça pour ça alors que, l’an dernier, le réalisateur Ericson Core et toute l’armada hollywoodienne sortaient la grosse artillerie à Teahupo’o pour mettre en boîte les scènes de surf.
    Cette disparition de Teahupoo et Tahiti en a choqué plus d’un. Le président de la fédération tahitienne de surf, Lionel Teihotu, lui, reste, fair-play : « Oui, c’est choquant mais c’est la loi du show américain ! Les connaisseurs savent que c’est Teahupoo. Heureusement, des films comme Raimana World présenté au Fifo repositionne un peu les choses » nous confie t-il dans un sourire.

    M.Tr. et SG
     

    Synopsis du film

    Une série de braquages spectaculaires aux quatre coins du monde met en péril l’équilibre des marchés financiers. Les criminels opèrent aussi bien à motos dans des gratte-ciels new-yorkais qu’en “wingsuits” pour s’échapper d’avions au-dessus de la jungle. Johnny Utah, une ancienne légende du moto-cross devenue agent du FBI, va devoir infiltrer le groupe de sportifs de l’extrême que l’on soupçonne d’être à l’origine de ces sidérants braquages. Pour gagner leur confiance, Utah affronte des défis insensés, du surf au snowboard en passant par la chute libre ou l’escalade à mains nues. Alors qu’il pense avoir identifié le cerveau des braquages, il se retrouve entraîné contre son gré dans les activités criminelles du groupe dopé à l’adrénaline…
     

    Interview de Luke Bracey par le jeune blogeur Noa

    LEPETANT 2016-02-06 08:39:00
    Des films d'action de ce genre, il en sort des centaines tous les ans. Je ne les regarde jamais, tellement j'en suis ecœuré.
    bodhi world 2016-02-06 01:04:00
    on est peu de chose, face a l'industrie du cinema ! Si la vague etait attribué à Teahupoo, il aurait fallut dans l'histoire que çà se passe à Tahiti. Est ce qu'on sait où James Bond ski dans ses films ? non.
    Point break 2, c'est comme les bronzes, ca commence a la mer et ca finis a la montagne!
    LOL
    Raimana 2016-02-05 21:07:00
    T'as pas compris
    C'est un film où le spectateur ne va pas devoir réfléchir pour le comprendre vu que ça sera que de l'action
    pipa 2016-02-05 12:43:00
    "… à défaut de neurones."

    A croire que les surfeurs sont des idiots !!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete