Le point sur la farine infestée

    mardi 10 janvier 2017

    pain pourri charançons

    L’origine du développement de charançons et de vers dans la farine subventionnée
    est probablement à chercher dans les conditions de transport et de stockage des sacs de farine.
    La forte chaleur favorise l’apparition de parasites. (© D.R.)

    Le problème est apparu au début du mois de décembre dernier : les boulangers polynésiens ont trouvé des charançons et des vers dans la farine subventionnée qu’ils utilisent pour faire le pain.
    En cause, un lot importé par la société PolyAgro, l’un des deux importateurs agréés par le Pays – l’autre étant la société Wing Chong.

    Dès la semaine dernière, PolyAgro publiait un communiqué en regrettant faire l’objet d’une “campagne de dénigrement”, mais en reconnaissant la commercialisation tardive d’un lot touché par les parasites, qui devrait être remplacé par le fournisseur français.
    Certains boulangers ont retourné la farine infestée à l’importateur, comme le président du syndicat des boulangers, Franklin Sui, qui dirige la boulangerie Piafau. 
    D’autres, pris de court, l’ont utilisée en tentant de la débarrasser de ces parasites par tamisage, mais ils se sont attirés les reproches des consommateurs, qui trouvaient le pain moins bon.
    Même si la consommation de ce pain ne présente pas réellement de danger pour la santé, la commune de Faa’a a pris, vendredi dernier, un arrêté interdisant pendant deux mois la vente de produits fabriqués à partir de cette farine.

    La chaleur favorise le développement des parasites

    La réunion prévue entre le syndicat des boulangers, dirigé par Franklin Sui, l’importateur PolyAgro et la DGAE ne se tiendra pas avant la semaine prochaine, la directrice de PolyAgro, Claudine Désir, étant absente du territoire.
    Contactée par téléphone, elle explique que “les retours ont commencé il y a à peu près trois semaines (certains boulangers ne s’en sont pas aperçus à la livraison), parce qu’en fait, ils avaient gardé la farine chez eux. 
    Ils n’utilisent pas tout en même temps, comme ils ont du mal à travailler la farine ils font des mélanges.”
    “J’en ai reçu, dit Franklin Sui à propos de la farine provenant du lot incriminé, mais je l’ai retournée au grossiste. Je ne sais pas exactement d’où ça vient, mais dans les conteneurs, ça chauffe. Avec la chaleur, ça se développe vite. Éviter ça, c’est facile à dire, mais chez nous, il fait chaud ! Il faudrait au moins que la farine soit stockée en entrepôts climatisés.”

    En effet, sachant que les charançons se reproduisent à plus de 12°C et se développent à plus de 30-32°C, il est probable que l’origine de ces infestations est à chercher dans le transport ou le stockage de cette farine, conditionnée en sacs Kraft de 25 kilos.
    Les larves se développent dans les grains mais elles peuvent également grandir, si elles ont échappé à la meule, dans la farine compactée. Les charançons adultes vivent entre 8 et 10 jours. Quant aux vers de farine, ils font d’excellents appâts pour la pêche, paraît-il.

    LDT

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete