Polémique au Vanuatu : 11 pierres sacrées cédées à un collectionneur

    mercredi 21 janvier 2015

    11 pierres sacrées, taillées il y a 300 à 400 ans. Ces objets tabous ont été cédés à un collectionneur français. Et cela crée une polémique au Vanuatu. Les 11 pierres de forme incurvée étaient utilisées lors des cérémonies coutumières dans les villages du nord-ouest de Malekula, la deuxième plus grande île du pays.
     
    Un collectionneur français les a achetées légalement aux villageois. C’est la conclusion de l’enquête menée par les autorités vanuataises. Les 11 pierres sacrées ont été placées au centre culturel du Vanuatu en attendant la fin de l’enquête, qui a duré plusieurs années. Le centre culturel du Vanuatu a donc finalement dû rendre les 11 pierres au collectionneur.
     
    Mais Marcelin Ambong, l’ancien directeur du centre culturel, estime que l’institution aurait pu retenir les pierres et accuse son successeur, Ambong Thompson, de n’avoir rien fait pour empêcher leur vente. Ambong Thompson : « Ce que dit Marcelin Ambong n’est pas exact. Nous ne pouvons rien faire car les propriétaires coutumiers ont déjà ont vendu ces pierres, et donné le droit au collectionneur français de les utiliser. Le Français est venu nous voir avec son avocat. Il était prêt à nous revendre les pierres, mais nous n’avions pas les 200 millions demandés. Et il a menacé de poursuivre en justice le centre culturel pour le recel de ces pierres, dont il est le propriétaire légal. »
     
    L’incident relance le débat sur le trafic d’objets d’art au Vanuatu. Pour Ambong Thompson, la solution est dans la loi : « Il faut que nous votions une loi pour protéger ces objets d’art. Pour le moment, le centre culturel du Vanuatu héberge des objets d’arts que les propriétaires coutumiers veulent bien nous confier, mais nous n’avons pas le droit de les garder. Si les propriétaires veulent les vendre, c’est leur droit. La seule chose qu’on puisse faire, c’est leur dire la valeur culturelle de ces objets d’art et leur conseiller de ne pas les céder. »
     
    La question sera évoquée lors du colloque organisé par l’UNESCO à Port-Vila en juillet prochain, qui sera axé sur la protection du patrimoine culturel mobilier de la sous-région du Pacifique.

    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete