Politique : la ministre des Outre-mer sème l’inquiétude en se trompant

    samedi 14 mars 2015

    Mercredi soir, la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, probablement fatiguée par ses trois jours de marathon aux Tuamotu, aux Raromatai et aux Australes, a jeté le trouble auprès de quelques maires. Interrogée par Olivier Kressmann, président du Medef Polynésie sur Polynésie 1ère, la ministre d’État s’est emmêlée dans ses fiches et dans ses dossiers. “Il faut d’abord se mettre d’accord sur les sommes”, a-t-elle alors expliqué avant de poursuivre. “Il faudra mettre des chiffres sur la table.” Un terrible loupé qui a fait frémir les maires de Arue, Faa’a ou encore Pirae, qui attendent que la cession des terrains militaires aux communes pour le franc symbolique dans le cadre du contrat passé avec le ministère de la Défense sur le contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD).
    Hier, la présidence du Pays, tout comme le haut-commissariat, dégonflait le sujet. “Non, les conditions de cession des terrains militaires aux communes n’ont pas changé. Non, il n’est pas question que les communes ou le Pays soient obligées de les racheter”, faisait-on savoir alors. À l’heure actuelle, les seules barrières qui empêchent la rétrocession des terrains militaires aux communes sont d’ordre juridique.
    Pour que les communes puissent enfin lancer des projets sur ces anciens terrains militaires, il faut que ces dernières se soient constituées en syndicat mixte avec le Pays, ou bien que la Polynésie française, via une loi votée à l’assemblée, leur transfère la compétence de mener des projets de logements sociaux ou de construction d’espaces d’activités pour les entreprises. Ces deux dispositions ont été rendues possibles l’année dernière par une loi votée à l’Assemblée nationale.
    Sur le sujet, il se pourrait qu’une rencontre entre le gouvernement et les maires de Polynésie française concernés se tienne la semaine prochaine.
     
    Bertrand Prévost
     

    Paulo 2015-03-19 11:55:00
    Suite à ce dernier post n°'4 Que fais votre modérateur . C'est de l'arnaque et vous fermez les yeux!!!
    Tft 2015-03-18 20:45:00
    @Didier, manquerait plus qu'on doit payer pour récupérer ce qui nous reviens de droit. Je rappelle que la France s'est installée sur un territoire où vivait déjà un peuple, et cela depuis des millénaires déjà. On demande pas pardon, on réclame Justice, nuance !
    Johnny tutua 2015-03-15 15:23:00
    Cela n'a rien à voir avec la moralité ou encore la cohérence ... c'est tout simplement ainsi que cela se passe en France ... alors pourquoi il n'en serait pas de même ici !!!
    DIDIER 2015-03-14 16:05:00
    D'un côté on exige le pardon à genoux de la métropole et de l'autre on exige gratuitement les friches militaires !!! C'est pas très moral ni très cohérent
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete