Habillage fond de site

La Polynésie a fait son défilé du 14-Juillet, sans couac

lundi 16 juillet 2018

14 juillet

La gendarmerie nationale a ouvert le défilé à pied, devant le RSMA.(© Christophe Cozette)


Le défilé du 14-Juillet en Polynésie française s’est déroulé samedi après-midi. Les contre-amiral Denis Bertrand a remis à cette occasion plusieurs distinctions. Après la cérémonie, la célébration s’est poursuivie dans les jardins du haut-commissariat.

Comme sur des roulettes. La cérémonie du 14-Juillet et son traditionnel défilé ont débuté à 16 h 15, samedi dernier, au monument aux morts de Papeete, et a comporté un défilé à pied et motorisé, sur l’avenue Pouvana’a a Oopa. Un horaire inhabituel pour ce type de commémoration mais fort apprécié pour la fraîcheur engendrée pour le public, venu nombreux, en famille pour la plupart mais aussi les défilants, à cette heure de la journée.

Avant le défilé proprement dit et après le salut aux drapeaux, le contre-amiral Denis Bertrand, sur le départ, a remis plusieurs distinctions, comme de tradition. Il a fait chevalier de la Légion d’honneur, le pharmacien chef des services de classe normale Gilles Créhange et l’administrateur en chef de première classe des affaires maritimes Charles-André Massa, a fait chevalier de l’ordre national du Mérite, le major Michel Montoya et au major Rodolphe Ancian mais également remis la médaille militaire au maître principal Pascal Soulard, au maître principal Laurent Le Goff, au maître principal Gérard Leblanc et à l’adjudant Cédric Kamille pour terminer avec la médaille aéronautique attribuée au lieutenant colonel Yann Richerme et au lieutenant colonel Séverin Fourcade.

Le défilé à pied était composé de la gendarmerie nationale, du régiment du service militaire adapté de Polynésie française (RSMA), fort applaudi, de la base navale, du détachement Air, du groupement de soutien de la base de défense (GSBdD), de la direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information (Dirisi), de la direction des infrastructures de la défense (DID), de la direction de la sécurité publique, de l’administration pénitentiaire (Faa’a et Papeari), du régiment d’infanterie de marine du Pacifique et de sapeurs-pompiers.

Le défilé motorisé était composé des véhicules de la gendarmerie nationale, du régiment d’infanterie de marine du Pacifique, du RSMA, de la direction de la sécurité publique, de la police aux frontières, d’un détachement de sapeurs-pompiers et de la protection civile, soit environ une soixantaine de véhicules.

Réglée comme du papier à musique, la cérémonie s’est terminée à 17 h 25, avant de se poursuivre, toujours comme à l’accoutumé, dans les jardins du haut-commissariat, aux couleurs bio – et bon –, remplis de fruits et légumes du fenua, mis en valeur par des artisans culinaires du cru. Ce 14-Juillet était sous le sceau de la fraternité interarmées et le représentant de l’État n’a pas manqué de mettre en valeur, dans un long discours, cette fraternité du fronton de notre République, avant de conclure son discours par un traditionnel “Vive la Polynésie française, vive la République, vive la France”, agrémenté d’un “et vive l’équipe de France” de bon augure, puisque quelles heures plus tard, cette dernière remportait sa deuxième étoile de Championne du monde de football.

 

Christophe Cozette

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour vous, la rentrée scolaire est :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete