Habillage fond de site

Le Port autonome baptise son remorqueur et inaugure son exposition

mardi 24 octobre 2017

aito nui III

Le Aito Nui II, alors qu’il tentait de toucher les nuages avec ses lances à incendie, a été accueilli par des danses marquisiennes. (© Christophe Cozette)


Le Aito Nui II, nouveau remorqueur du Port autonome de Papeete, a été officiellement baptisé. Pour le Port autonome, c’était également l’occasion de fêter ses 55 ans d’existence. Une exposition est consacrée à ce plus d’un demi-siècle d’activité, au 1er étage de la gare maritime.

Baptisé. Arrivé le 14 octobre du Vietnam via la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le nouveau remorqueur du Port autonome de Papeete, le Aito Nui II, a été officiellement baptisé hier, en fin d’après-midi, pour les instances du Pays.

L’occasion également, pour le port de Papeete et de la Polynésie française, de fêter dignement ses 55 ans d’existence autour d’un gâteau d’anniversaire mais surtout, avec une exposition sur ce plus de demi-siècle d’activité, située au 1er étage de la gare maritime.

Après avoir fièrement annoncé sa venue, pompe à incendie en action, le Aito Nui II, a accosté au quai, au son des pahu marquisiens, non loin du quai des ferries.

 

Près de 5 000 emplois

 

Le président du Pays, Édouard Fritch, accompagné de plusieurs de ses ministres est venu baptiser ce nouveau navire, en présence de l’actuel directeur du port, Georges Puchon, mais également d’anciens directeurs, comme Patrick Bordes et Mario Banner.

L’actuel directeur a tenu à rappeler quelques chiffres.

Le Port autonome, ce sont des marchandises, des passagers, des plaisanciers, de la pêche, des voitures et des entreprises, 127 au total, soit près de 5 000 emplois.

Des chiffres qui peuvent parfois donner le vertige, mais qui expliquent parfaitement le surnom de “poumon économique” qu’a le Port autonome, un des rares de France et de Navarre, à être en centre-ville.

Le Aito Nui II, quant à lui, fait 5 000 chevaux et peut tracter jusqu’à 60 tonnes. Principalement dédié au port, il pourra également assurer des opérations de déséchouage, voire d’éteindre des incendies en mer, et sera mis en service, fin novembre. Le capitaine du remorqueur est Viri Teiva.

Ensuite, le président du Pays a tracé les grandes lignes des 55 ans d’activité portuaire (lire encadré). Ce bref historique, lu par le président du Pays, n’est qu’une partie de l’exposition rétrospective, située au 1er étage de la gare maritime.

C.C.

 

port autonome

expo port autonome

Une exposition rétrospective retrace les grandes dates du Port autonome. (© Christophe Cozette)

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete