Port autonome, SDR, Air Tahiti, groupe Wane : des négociations se poursuivent

    mardi 10 mai 2016

    Certains services publics ou entreprises privées sont en négociation dans le cadre de revendications internes, après des dépôts de préavis de grève dans chaque structure. C’est le cas au service du développement rural (SDR).
    Une réunion s’est tenue hier matin dans les locaux de la présidence afin de tenter de trouver une réponse au cahier de revendications présenté par la CSTP/FO.

    Pour Patrick Galenon, “les agents du SDR n’ont pas les moyens légaux pour remplir leurs missions, notamment avec la nouvelle loi qui les conduit à ne plus être assermentés” et d’espérer “des réponses à la hauteur” des revendications figurant sur le préavis de grève.
    Après une heure et demie de discussions, une alternative à la grève semblait se dessiner vers 11 heures hier avec la présentation par le gouvernement d’un projet de protocole d’accord sur les neuf points de revendication figurant sur le préavis de grève, lancé le 2 mai par la centrale syndicale de Patrick Galenon.
    En fin de journée, le protocole d’accord définitif n’avait toujours pas été présenté au syndicat CSTP/FO.

    Service minimum au Port autonome

    Au Port autonome en grève depuis samedi dernier, les négociations portant principalement sur la sécurité sur la plateforme internationale sont toujours d’actualité, même si aucune avancée n’a été constatée depuis l’ouverture des discussions la semaine dernière.

    Sur le terrain, l’activité sur cette plateforme est partiellement paralysée dans la mesure où les containers qui sont déchargés des navires sont simplement stockés et non pas traités comme ils devraient l’être.
    Ce sont des centaines de containers avec des marchandises à l’intérieur qui s’entassent donc depuis le début de la grève sur l’aire de stockage, en attendant qu’un accord entre le ministre en charge du Port autonome, les acconiers et les dockers, ne mettent un terme à ce mouvement social qui asphyxie chaque jour un peu plus une économie qui marquait pourtant des signes de relance, selon le gouvernement.

    La rencontre prévue hier matin entre la CSTP/FO et le ministre de l’Équipement, Albert Solia, a commencé à 16 heures pour se poursuivre en fin de journée. À l’heure où nous mettions sous presse, aucun accord n’avait été trouvé.
    Chez Air Tahiti, les négociations entamées la semaine dernière entre le syndicat interne et la direction se sont poursuivies hier sans qu’un accord n’ait été trouvé entre les parties.

    En ce qui concerne la grande distribution, des négociations sont également en cours entre le syndicat O Oe to oe rima et le groupe Wane pour les hypermarchés Carrefour et les supermarchés Champion.
    En fin de journée, les négociations se poursuivaient toujours.

    Pascal Martin

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete