Port-Moresby : « on se serait cru en zone de guerre »

    vendredi 17 octobre 2014

    En Papouasie Nouvelle-Guinée, la mort brutale de Mama Gibson, une vendeuse clandestine de noix de bétel poursuivie par la police, crée l’indignation.
    Lundi, à Port-Moresby, quatre policiers à pied ont pris en chasse Mama Gibson, une grand-mère, jusqu’à une rue où le trafic était intense. Mama Gibson s’est précipitée sur la chaussée, et elle s’est fait renverser par un bus. La photo de son corps inerte a fait le tour des réseaux sociaux.
     Bruce Hill a joint une voisine de Mama Gibson, qui tient à rester anonyme : « Nous sommes très tristes, et préoccupés aussi. Le principal sujet de conversation, c’est qu’est-ce qui se serait passé si la vente de noix de bétel n’était pas interdite. Mais de toute façon, les policiers sont allés vraiment trop loin. »
     Et même le superintendant de la police du district de Port-Moresby le reconnaît. Andy Bawa : « Je vais bien sûr mener une enquête approfondie sur cet incident. C’est triste à dire, mais il y a une minorité de policiers voyous dans nos rangs qui ternissent notre réputation. »
     La vente et la consommation de noix de bétel sont interdites dans la capitale papoue depuis le 1er janvier. Objectif : améliorer l’hygiène dans les rues, qui étaient couvertes de crachats rougeâtres.
     Officiellement, on ne peut trouver le produit que dans quelques rares points de vente agréés, sinon, il faut aller à la campagne autour de la capitale pour mâcher tranquillement sa noix de bétel. Mais bien sûr, la prohibition a créé un marché parallèle. Mama Gibson est l’une des innombrables vendeuses à la sauvette qui travaillent dans des conditions très dures. On écoute le révérend Stephen Leach, un missionnaire américain basé à Port-Moresby : « Il y a quelques jours, j’étais à un arrêt de bus, et des policiers ont débarqué et ont commencé à tirer des gaz lacrymogènes sur des grands-mères qui vendaient leurs noix de bétel aux passagers. Tout le monde s’est enfui, c’était très tendu, on se serait cru en zone de guerre. »
    Le révérend Leach approuve la prohibition de la noix de bétel dans les rues de la capitale papoue, mais il demande aux autorités de faire preuve de compassion : « La plupart de ces vendeuses ont beaucoup de mal à joindre les deux bouts, elles ont du mal à trouver de quoi nourrir leurs familles, leurs enfants, leurs petits-enfants, et la vente des noix de bétel est leur seule source de revenus. »
    La mort de Mama Gibson est une énième bavure de la police papoue. Des policiers voyous sont mis en cause dans le pillage d’une école cette semaine dans une banlieue de Port-Moresby, ils ont terrorisé les écoliers et leurs professeurs.
     
    Radio Australie

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete