Portrait – Jean-Claude Lecuelle est Johnnymaniac

    lundi 21 décembre 2015

    Tous les lundis, nous vous proposons de découvrir un homme ou une femme qui, à sa manière, illustre l’actualité. Aujourd’hui, voici le portrait de Jean-Claude Lecuelle, 61 ans, notre Johnny Halliday local, également connu sous le nom de “Johnny Tahiti”. Actuellement directeur de la formation continue à l’Université de Polynésie française, Jean-Claude, devenu fan sur le tard, mène également une vie d’artiste trépidante. 

    “Je suis né loin d’ici. Vous me connaîtrez mieux sous le nom de Johnny Tahiti. Un soir de mars 1954, je suis né dans la rue par une nuit d’hiver.” Voila la version de “Je suis né dans la rue”, de Johnny Halliday, par Jean Claude Lecuelle, notre Johnny local.
    L’année 2000 est une date clé dans la vie de Jean Claude Lecuelle, alias “Johnny Tahiti”. Cette année-là, en effet, le hasard veut qu’il tombe sur la retransmission la télévision d’un concert de Johnny, à la Tour Eiffel. C’est pour lui, une révélation.
    “Avant, je voyais Johnny comme un chanteur qui criait plus qu’il ne chantait, mais lorsque j’ai vu la retransmission de son concert à la télévision, j’avoue que j’ai été scotché. J’ai acheté le CD du concert ‘100% Johnny’, et je me le suis passé en boucle. De là, ça m’a donné envie de connaître un peu plus l’homme de scène.”
    Comme les nombreux fans, il est alors piqué par la “Johnnymania” et commence à se procurer tous les DVD, tous les albums de ses concerts, des posters à son effigie, des guitares… 
    L’annonce de Johnny en concert à Tahiti en mai 2016 a été son “plus beau cadeau de Noël”, raconte-t-il. 
    “Lorsque Frédéric Dubuis, le directeur de Radio 1 m’a appris la venue de Johnny, un mois avant l’annonce officielle, j’avoue que mon cœur s’est arrêté de battre. Toute la journée, j’étais comme un fou. Lorsqu’ils ont annoncé officiellement le concert, j’ai fait partie des premiers à acheter des places dans la fosse VIP, parce que c’est là qu’il faut être, pour ressentir la véritable ambiance d’un concert de Johnny ; c’est dans la fosse !”.
    Ce sera le troisième concert auquel il assiste. La première fois, qu’il est parti voir Johnny Halliday, avec sa femme, c’est en 2012, au stade de France. “J’étais dans les gradins. Il y avait plus de 80 000 personnes dans le stade, c’était noir de monde et le concert était magnifique”, se souvient Jean-Claude, encore émerveillé, comme si c’était hier.
    En 2013, il part en métropole pour assister aux 70 ans de la star, qui se produit pour l’occasion à Bercy. 
    Cette fois, il est dans la fosse, à quelques mètres de son idole… Une expérience, selon lui “inoubliable”. 
    Jean-Claude n’est pas seulement un fan, c’est aussi un artiste qui se produit sur la scène locale sous le nom de scène “Johnny Tahiti”. 
    À travers le répertoire de Johnny, et accompagné de ses “sexy ladies”, il essaie de transporter son public dans l’univers de son idole. 
    “Sur scène, il ne faut pas s’attendre à voir le sosie de Johnny. On n’est pas là pour l’imiter, mais pour emmener notre public dans son univers, pour recréer l’ambiance de ses concerts au stade de France ou à Bercy”, explique-t-il. 
    Des chorégraphies, des changements de costumes, des motos,…le show de Johnny Tahiti est aujourd’hui bien rodé. 
    Mais comment Jean- Claude est-il devenu “Johnny Tahiti”?
    En 2000, parallèlement à la découverte de son idole, il intègre l’univers du fitness et se met à la pratique de ce sport de façon intensive. Il décide alors avec sa femme de créer un gros événement, le Tahiti Fitness Challenge, pour faire découvrir ce sport à un large public. 
    La première édition, organisée place Vaiete regroupe plus de 350 personnes. D’année en année, l’événement grossit et en 2010, au stade Willy Bambridge, il rassemble plus de 2 500 personnes. À chaque début d’événement, Jean-Claude prend le micro et interprète un titre de son idole. En 2010, sa version de L’Envie, marque les esprits et l’organisateur du concert des Chœurs de Lion’s, qui a lieu chaque année au Méridien Tahiti entre en contact avec lui pour lui demande de chanter pour son évènement. 
    Face à cette demande inattendue, et pour être prêt le jour J, Jean-Claude décide de prendre des cours de chant auprès de Mimi Fé, une ancienne choriste de Johnny. 
    “J’ai travaillé ma voix pendant un an, pour pouvoir me produire sur la scène des Chœurs de Lion’s.” 
    Suite à cette expérience, et parallèlement à sa carrière professionnelle, il se met à travailler le répertoire de la star, tout seul chez lui. Poussé par des amis, il présente ses premiers shows en 2013. D’abord à l’hôtel Radisson, puis au restaurant Le Montana. Sa femme, qui le suit dans cette aventure, fait partie de ses choristes et, ensemble, ils enchaînent les concerts sur Tahiti.
    Aujourd’hui, Jean-Claude attend de pied ferme son idole au fenua. “Jusqu’à maintenant je n’ai encore jamais pu approcher véritablement Johnny, mais je pense qu’avec son arrivée à Tahiti, ce rêve pourra se réaliser bientôt.” 

    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete