Portrait – Pierre Plenet, la mémoire d’un temps éternel

    lundi 4 janvier 2016

    Tous les lundis, nous vous proposons de découvrir un homme ou une femme qui, à sa manière, illustre l’actualité ou l’histoire du fenua. Aujourd’hui, nous vous proposons le portrait de Pierre Plenet, qui a commencé sa carrière dans l’audiovisuel en 1970 en créant avec son ami Jean-Raymond Bodin la société Tahiti Ciné Production, devenue par la suite Océanie Films.

    Pierre Plenet est né dans l’est de la France, à Saberne plus exactement, dans le département du Bas-Rhin. Il quitte enfant cette région pour s’installer ensuite avec ses parents au Mans, dans le département de la Sarthe, où son papa travaille au sein de l’usine du constructeur Renault.
    À l’âge de 17 ans, il décide de parcourir le monde et prend le bateau pour rejoindre le Pacifique. On est en 1955. Il s’arrête un mois au fenua puis décide de poursuivre sa route en direction de la Nouvelle-Calédonie, où il reste dix ans. Il apprend le métier de comptable et devient salarié dans l’industrie du nickel. Il profite de son physique avantageux pour tourner deux romans photos et pose pour plusieurs photos publicitaires de parfums et de bijoux dans les années 1960.
    L’envie de découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles personnes ne le quitte pas et il décide, en 1965, d’aller voir aux Bahamas “si les plages et les filles sont plus belles” et embarque sur le navire Le Tahitien. Lors de son escale à Tahiti, il tombe sous le charme des vahine et de la vie polynésienne et décide de poser définitivement ses valises au fenua.
    Afin de subvenir à ses besoins, il crée une entreprise de peinture et s’attaque au chantier des antennes de Mahina qu’il va peindre avec neuf employés. Il conservera cette entreprise pendant cinq ans pour ensuite créer la société Tahiti Ciné Production avec son ami Jean-Raymond Bodin en 1970. Le premier film, un documentaire sur les Marquises, sortira quelques mois plus tard.

    Des rencontres qui ont marqué sa vie

    Au cours de sa carrière, il rencontrera de nombreuses personnalités du monde cinématographique ou de la politique : “J’ai rencontré Dino De Laurentiis et sa fille à Bora Bora ainsi que Roman Polansky avec qui je devais plonger, mais hélas, il s’est désisté au dernier moment.” Quant à sa rencontre avec Belmondo, dit Bébel, et l’amitié qui s’en est suivie, Pierre Plenet en parle encore avec beaucoup d’émotion : “Nous étions devenus très copains. Tous les matins, on se retrouvait à l’ancien Vaima pour prendre le petit-déjeuner ensemble. Nous avons passé de très bons moments ensemble.”
    Pierre Plenet rencontre ensuite Jean Lefèbvre, avec qui il réalise un film sur la perliculture à Arutua. Il reste sur l’atoll pendant une semaine et mélange le travail et les bonnes rigolades avec cet acteur qui tournera avec les plus grands réalisateurs, notamment la série La 7e Compagnie.
    Pierre Plenet rencontre également Tino Rossi à l’hôtel Maeva Beach pour tourner un film publicitaire qui ne verra jamais le jour pour des raisons de budget et de trop fortes exigences financières du célèbre chanteur corse.
    Il rencontrera aussi Marlon Brando, qui l’invitera à Tetiaroa pour faire un film. “L’acteur avait également invité une autre personne car il souhaitait faire l’acquisition d’un hovercraft pour relier l’atoll à Tahiti en remplacement de son avion qu’il jugeait trop coûteux à l’exploitation. Lorsque cette personne a donné le prix de l’hovercraft, Marlon Brando s’est brusquement levé et il s’est roulé par terre en déclarant : “Pour ce prix-là, je te donne l’hôtel”.”
    À l’occasion du tournage de films publicitaires, il rencontrera également des Miss Tahiti, dont Moea Arapari, Mareva Georges, Hinarii Kilian et Ravanui Teriitaumihau.
    À l’occasion du tournage de ses films, Pierre Plenet a également rencontré des personnalités politiques, et non des moindres, puisqu’il a eu le privilège de côtoyer quelques instants la reine d’Angleterre, Elisabeth II, à l’occasion de l’inauguration de la piste d’atterrissage de Rarotonga aux îles Cook. Il a également rencontré le président François Mitterrand lors de sa visite au fenua ainsi que Christiane Taubira, sans oublier Gaston Flosse et Édouard Fritch, qu’il a eu à de nombreuses reprises l’occasion de filmer.
    Pierre Plenet a également été correspondant officiel de la chaîne de télévision ABC de 1974 à 1983.
    À noter que son fils Teiva avait décidé de prendre le même chemin que lui en s’inscrivant dans une école à Brisbane, en Australie, pour suivre des études de cinéma. Il sortira major de sa promotion, pour la plus grande fierté de son père. Aujourd’hui, Teiva Plenet travaille au service communication de l’OPT.
    Si Pierre Plenet a eu une vie très active, il n’entend pas pour autant lâcher la caméra et pense déjà aux futurs films documentaires qu’il voudrait tourner dans les prochains mois, ou les prochaines années, notamment le réveil du volcan Kilauea à Hawaii.

    Pascal Martin

    Ses dates clés

    – 1955 : il fait escale en Polynésie française, alors qu’il n’a que 17 ans, avant de partir en direction de la Nouvelle-Calédonie où il restera dix ans.
    – 1965 : alors qu’il s’apprêtait à aller aux Bahamas, il pose définitivement ses valises au fenua à l’occasion d’une escale du bateau Le Tahitien.
    – 1970 : avec son ami Jean-Raymond Bodin, il crée la société Tahiti Ciné Production, qui deviendra plus tard Océanie Films.
    – Dans les années 1980 : il rencontre de nombreuses personnalités du monde du cinéma qui marqueront sa vie.
    – 2015 : Pierre Plenet a encore beaucoup de projets cinématographiques, notamment un film sur le réveil du volcan Kilauea à Hawaii et un documentaire sur l’île de Pâques.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete