Pour avoir brandi des ciseaux au tribunal, Adelino Dias sera jugé

    vendredi 10 juin 2016

    Il y a deux mois, Adelino Dias Nogueira, le cerveau de la Mexican Connection, vaste affaire de trafic d’ice, avait créé la stupeur en brandissant une paire de ciseaux en pleine salle d’audience où il était jugé pour une tentative d’évasion à Nuutania.

    Le détenu avait sorti l’ustensile d’une simple enveloppe au nez et à la barbe des gendarmes qui l’escortaient pour, selon lui, dénoncer ses conditions de détention. Un geste qui l’a conduit de nouveau devant les magistrats.
    Hier, il était convoqué devant le tribunal correctionnel pour ces faits, ce qu’a appris “par hasard” son avocat, Me Thibaud Millet qui a demandé le report du procès au 18 août afin de préparer la défense de son client.

    Le conseil estime que le délit qui lui est reproché n’est pas constitué : “Le port d’arme visé concerne une paire de ciseaux. Or, elle n’est pas une arme en soi mais, éventuellement, une arme par destination si l’on veut en faire usage. Mais ce n’est pas du tout le cas. M. Dias Nogueira n’avait pas cette intention.”
    Pour l’avocat, le problème vient essentiellement des contrôles insuffisants à la maison d’arrêt et au palais de justice qui ont permis à son client de détenir une paire de ciseaux.

    Adelino Dias Nogueira se trouve depuis plus d’un an “à l’isolement” à Nuutania, en raison de sa tentative d’évasion, a souligné Me Millet.

    J.-B.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete