Pour qu’il y ait encore des anguilles dans nos rivières

    lundi 6 octobre 2014

    « Une rivière sans anguille est une rivière morte » dit-on en Polynésie. Aussi pour connaître l’état de santé de la plus grande de nos rivières, une étude de trois ans vient de débuter dans la vallée de la Papenoo. L’objectif est de mesurer l’impact des aménagements hydroélectriques sur le peuplement des anguilles. Herehia Helme, une jeune chercheuse polynésienne, vient de démarrer une étude de trois ans afin de mieux comprendre l’écosystème des rivières de la Papenoo.

    Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche de Tahiti (édition papier ou numérique) du mardi 7 octobre 2014.

    sandrine lecomte

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete