Pourquoi des grilles de protection à la marina de Papeete

vendredi 22 mai 2015

Les nouvelles installations ne sont pas passées inaperçues. Les grilles de protection qui sont en train d’être posées autour de la marina de Papeete ont fait réagir certaines personnes.
Sur le compte Facebook de La Dépêche de Tahiti des messages privés ont même été envoyés : “Avez vous remarqué la grille de 2,50 m de haut que le port est en train de construire depuis la nouvelle marina ? dit un utilisateur. Cette magnifique grille va s’étendre de la nouvelle marina jusqu’à l’épi nord en longeant la zone des roulottes…. Cela va être magnifique… Nos touristes terrestres vont adorer… tout ça pour mettre cette zone en zone ISPS (International Ship and Port Security, NDLR) pour les navires de croisière…”
L’ISPS qui ,en français, signifie “Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires” est une obligation. Selon le site du Port autonome de Papeete, cette règle a été adoptée adopté le 12 décembre 2002, et est applicable depuis le 1er juillet 2004 en Polynésie française.
Selon une source, c’est en effet afin de garantir la sécurité des navires de croisières qui viendront séjourner à la marina, que le Port autonome a démarré ces travaux. Le but étant d’éviter des intrus de s’introduire sur les yachts qui seront à quai.
Si chacun peut juger à sa manière de l’esthétique des installations choisies, qui peuvent paraître agressives, malgré une décoration en forme de fleurs à certains endroits, il sera peut-être opportun d’attendre la fin des travaux sur la zone pour se faire un avis.
En effet, en parallèle à ces grilles, de couleur verte, qui disposeront de portails coulissants, le Port Autonome aménage une promenade le long de la place Vaiete, côté mer.
Une sorte de petit chemin qui va être agrémenté, selon une source travaillant sur le chantier, de pas moins de 90 cocotiers. Il se pourrait aussi qu’un pont piéton surplombe, dans l’avenir, les doubles voies du boulevard Pomare, en front de mer.
La fin des travaux serait prévue autour du 10 juin. Ce sera alors le moment de se faire un avis définitif sur le rendu de l’ensemble : grilles de protection et aménagement.

Karim Mahdjouba  

Pourquoi une telle norme

Selon le Port autonome de Papeete, “c’est à la suite des attentats du 11 septembre 2001 que la nécessité d’établir une procédure internationale sur la sûreté des installations portuaires ainsi que des navires est née avec le code ISPS. En effet, tout navire pouvait alors être pris pour cible potentielle par des terroristes, que ce navire soit le but final de l’attentat (paquebot, pétrolier, gazier, etc.) ou simplement le vecteur (le navire pris d’assaut serait volontairement dirigé vers une infrastructure terrestre ou maritime). Un comité local de sûreté portuaire, réunissant des acteurs du Port Autonome, du gouvernement de la Polynésie et de l’État, avait été créé en 2004 pour la définition des mesures de sûreté à mettre en œuvre.”
Le code ISPS met en oeuvre des mesures de vigilance analogues à celles en vigueur dans les aéroports.
Dans la circonscription du Port autonome de Papeete, le dispositif concerne les cinq installations portuaires du port de Papeete : la zone sous-douane, les quais pétroliers de Fare Ute et de Motu Uta, le quai au long cours, les épis paquebots Nord et Sud et le quai butanier.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete