Poursuivie par Vini pour avoir détourné 72 millions de francs

    mercredi 21 octobre 2015

    Une ancienne cadre de l’entreprise Vini comparaissait, hier, devant le tribunal correctionnel de Papeete pour des faits présumés de détournement de fonds, faux et usage de faux et escroquerie. Sa compagne de l’époque était, elle aussi, jugée pour des faits présumés de non-justification de ressource. La mise en cause aurait procédé entre le 1er janvier 2006 et le 18 juin 2014, soit près de 8 ans, à un montage financier qui lui aurait permis de détourner de l’entreprise Vini 74 214 220 millions de francs exactement. Chargée d’un portefeuille de fournisseurs à Papeete, la prévenue aurait commencé par détourner des espèces avant de procéder à des transferts d’argent afin de masquer le détournement. L’opération aurait consisté à encaisser des versements d’un fournisseur et de masquer l’encaissement en versant le paiement d’un autre fournisseur à la place. À la fin, elle aurait même signé de faux bonds de commande et falsifié des bordereaux pour masquer le trou dans la balance. Ayant reconnu les faits, la prévenue a indiqué avoir tout dépensé en voyage, jeux et hôtels de luxe.
    L’enquête révèle, par ailleurs, que la prévenue aurait réalisé de nombreux voyages entre Tahiti et la Nouvelle-Zélande, parfois deux à trois par mois, afin de se rendre au Casino City Sky Tower.
    La supercherie a été découverte par le chef comptable de la société, quand celui-ci a constaté que la balance des fournisseurs était passée en moyenne de 5 millions à 40 millions de francs. Mise à pied pour faute grave par l’entreprise, elle avait pourtant la confiance de la direction. “On a été très surpris quand on a découvert les faits”, a admis le représentant de Vini. La prévenue a d’ailleurs estimé que la société n’effectuait pas assez de “contrôles”. Et celle-ci d’ajouter : “Je ne suis pas la première, d’autres l’ont fait avant moi, et d’autres histoires continuent de sortir”. Sa compagne de l’époque est, elle aussi, poursuivie pour des faits présumés de non-justification de ressource. Elle indique n’avoir rien soupçonné, “je n’ai jamais rien su, je n’ai jamais rien vu”. L’employée indélicate assure avoir tout caché à sa compagne jusqu’au jour de la perquisition de son domicile où elle lui aurait tout avoué : “Elle ne se doutait de rien”. Le parquet a requis deux ans de prison ferme à son encontre. Le jugement sera rendu le 10 novembre.
    M-C. C.

     

    PAUL CONSCIENCE 2015-10-22 15:14:00
    Ils ont tous fait pour gardé le monopole pas étonnant que çà dérapes graves, la tentations est si grande ! le coup parfait ! un ajustement tarifaire exemplaire j'y crois pas trop ! je dirais plutot A quant un nouvel opérateur capable de les obliger à faire de vrai ajustement plutot qu'un monologue ou on négocie avec son propre miroir ! encore un coup parfait ha ha ha ha !
    Faitmalauportefeuille 2015-10-22 08:24:00
    À quand un ajustement tarifaire, y en a marre de se faire arnaquer par l'OPT and co.
    temaukaina 2015-10-21 15:02:00
    Quand meme !!!!! se faire prendre 72 millions et ne s'en apercevoir que de longues années après....faut vraiment qu'il y ait beaucoup d'argent qui traine chez vini filiale de l'OPT et on se plaint de payer trop cher 5 à 6 fois le prix des opérateurs et FAI du monde entier, cela veut dire en sous entendu que il y en a d'autres qui se servent aussi mais......pas pris...la main dans la poche....... des clients....
    Awa 2015-10-21 14:47:00
    Hé Vini aussi nous arnaque et pas que depuis deux ans, avec ses supers tarifs... Lol..
    Patriote 2015-10-21 14:35:00
    Le crime ne paie pas, un jour ou l'autre, on se fait prendre.
    lebororo 2015-10-21 13:22:00
    2 ans de belles vacances ☺
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete