PPN : le Pays encourage la consommation de riz moins cher

    jeudi 31 mars 2016

    Le riz semi-blanchi ou blanchi, non parfumé, à grains longs, autre que le riz aromatique est considéré comme un produit de première nécessité (PPN). À ce titre et conformément au régime tarifaire applicable à cette catégorie de produit, les prix et les marges sont fixés par l’arrêté n° 171/CM du 7 février 1992.
    Afin d’éviter ou réduire les fluctuations de prix, le fonds de stabilisation des produits de première nécessité (FSPPN), assure le soutien du prix du riz semi-blanchi ou blanchi, non parfumé, à grains longs, autre que le riz aromatique. Le 16 mars, le conseil des ministres a été informé de l’entrée sur le marché d’un nouvel opérateur proposant des prix compétitifs par rapport aux offres actuelles, lesquelles bénéficient pourtant pour leur part d’un dispositif de soutien des prix relevant de la catégorie des produits de première nécessité.
    C’est pourquoi, après analyse du marché par les services administratifs concernés, le conseil des ministres a validé la révision du dispositif tarifaire du riz semi-blanchi ou blanchi, non parfumé, à grains longs autre que le riz aromatique en le maintenant uniquement dans la catégorie des produits de première nécessité (PPN) pour d’une part encadrer les marges et permettre la prise en charge du fret par le Pays lors de son acheminement vers les archipels éloignés d’autre part.
    Par ailleurs, cette catégorie de riz ne bénéficiera plus du soutien du fonds de stabilisation des produits de première nécessité (FSPPN).
    L’exclusion du riz semi-blanchi ou blanchi, non parfumé, à grains longs autre que le riz aromatique du régime du FSPPN ne devrait pas donner lieu à une hausse des prix.
    En effet, les consommateurs devraient normalement se détourner des produits proposés à des prix plus élevés, obligeant de ce fait les importateurs à trouver de meilleures offres fournisseurs.
    Cette nouvelle disposition prise par le Pays reste à double tranchant. Il n’exclut pas l’inégalité qui consiste que tout à chacun peut acheter le riz en PPN, puissant ou misérable, mais met en place le soutien à la sous-consommation si ce nouveau riz moins cher rime avec qualité médiocre.

    Lire ici-dessous l’intégralité du compte-rendu officiel du Conseil des ministres :

    Fab. 2016-04-01 01:00:00
    Je ne comprends pas, pourquoi la dépêche ne supprime t'elle pas le poste 1 ?
    ou pourquoi ne met t'elle pas une annonce pour avertir les pigeonners potentielle ?
    ou pourquoi ne raille t'elle pas l'adresse email du poste 1 de sa liste ?
    Cela n'a rien avoir avec l'article à ce que je sache.
    Teva 2016-03-31 22:03:00
    Oui et il commence a nous les briser le georges bercher...c est pas ici la pub...
    TEPA 2016-03-31 15:23:00
    C'est de l'ARNAQUE, attention !!!!!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete