Précisions de la présidence de la Polynésie française et mise au point des APRP

jeudi 18 décembre 2014

Le mouvement de grogne, qui agite une partie des salariés des Ateliers pour la réinsertion professionnelle des personnes handicapées (APRP) depuis mardi, pourrait trouver ce jeudi une issue favorable avec l’annonce du gouvernement, hier, du virement de 9,63 millions de francs dus au titre de la subvention de fonctionnement des APRP. Cette somme pourrait être virée sur le compte des salariés demain, ou en début de semaine, dès que ceux-ci auront représenté le chèque rejeté par leur banque en paiement de leur salaire du mois de novembre.
Pour éteindre la polémique qui commençait à prendre de l’ampleur, la présidence du Pays a fait parvenir un communiqué précisant le cadre légal de fonctionnement des APRP et les raisons du retard du versement de la subvention en rendant les APRP responsables de ce retard : “Les APRP sont une entreprise de droit privé bénéficiant de subventions de la Polynésie française via le fonds pour l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés (FIPTH). La gestion de ce fonds est assurée par la direction du travail. Les modalités d’intervention sont définies par le code de travail qui stipule la signature d’une convention d’objectifs entre la société bénéficiaire et le Pays pour l’obtention d’un agrément permettant la prise en charge partielle (80%) du salaire des travailleurs reconnus handicapés”, à l’exception des charges patronales et primes d’ancienneté qui relèvent des obligations de l’employeur selon les APRP.

Lire l’intégralité La Dépêche de Tahiti de jeudi 18 décembre ou sur notre feuilletage numérique.
 

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete