Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Le premier gouvernement de l’ère Macron

jeudi 18 mai 2017

Le Premier ministre Édouard Philippe a dévoilé son gouvernement, hier.  (© Joël Saget/AFP)

Le Premier ministre Édouard Philippe a dévoilé son gouvernement, hier. (© Joël Saget/AFP)


Hier, la journée a été rythmée par l’annonce des membres du gouvernement d’Édouard Philippe.
Dix-huit ministres dont trois ministres d’État ont été nommés, ainsi que quatre secrétaires d’État. Le gouvernement, composé au total de vingt-deux membres, est paritaire : onze hommes, onze femmes.  

La liste des ministres
– Gérard Collomb, ministre d’État, ministre de l’Intérieur
– Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire
– François Bayrou, ministre d’État, Garde des Sceaux, ministre de la Justice
– Sylvie Goulard, ministre des Armées
– Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
– Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires
– Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé
– Françoise Nyssen, ministre de la Culture
– Bruno Le Maire, ministre de l’Économie
– Muriel Pénicaud, ministre du Travail
– Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale
– Jacques Mézard, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
– Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics
– Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, et de l’Innovation
– Annick Girardin, ministre des Outre-mers
– Laura Flessel, ministre des Sports
– Élisabeth Borne, ministre auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique chargée des Transports
– Marielle de Sarnez, ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée Affaires européennes.

Comme sous Sarkozy et sous Hollande, les ministres battus aux législatives devront démissionner de leur poste. Cela concerne : Marielle de Sarnez, Bruno Le Maire, Richard Ferrand, Annick Girardin, Christophe Castaner et Mounir Mahjoubi. Edouard Philippe (maire du Havre), Jean-Yves Le Drian (président du conseil régional de Bretagne) et François Bayrou (maire de Pau) vont quant à eux devoir démissionner des exécutifs locaux qu’ils dirigent, a annoncé l’Élysée.

Devenus membre du gouvernements Édouard Philippe (Premier ministre), Bruno Le Maire (ministre de l’Économie) et Gérald Darmanin (ministre de l’Action et des comptes publics) ont été exclus du parti Les Républicains. L’entourage de Bernard Accoyer, son secrétaire général, précise que le parti investira très rapidement un nouveau candidat dans la circonscription de Bruno Le Maire. “La France mérite mieux que les exclusions”, a répondu Bruno Le Maire dans une vidéo postée sur Facebook. “Je préfère toujours mon pays à mon parti”, a pour sa part répliqué Gérald Darmanin.
La République en marche n’investira aucun candidat dans 55 des 577 circonscriptions en vue des élections législatives, a indiqué hier le parti d’Emmanuel Macron qui a publié une liste définitive de 522 noms. Plusieurs ténors de droite et de gauche n’auront ainsi aucun adversaire de La République en marche à affronter, notamment Bruno Le Maire, Franck Riester, Benoist Apparu, Stéphane Le Foll, Myriam El Khomri et Marisol Touraine.

Le président a reçu le président du Conseil européen à Paris. Il a réaffirmé devant la presse sa “volonté de réformer l’Union européenne et d’une “Europe protège davantage, moins bureaucratique et plus politique”. “Je veux apporter tout mon concours au travail européen, et je compte beaucoup sur le travail de Donald Tusk pour réenclencher le processus européen », a-t-il ajouté.

 

Capture d’écran 2017-05-18 à 10.34.04

 

AFP

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete