Habillage fond de site

Premier trimestre : la conjoncture économique fait du surplace

mercredi 2 août 2017

caddie supermarché

La consommation des ménages, notamment leurs crédits à l’habitat, montre des signes positifs, mais les entreprises sont plutôt attentistes. (© DR))

Les trimestres se suivent, la reprise mondiale se poursuit, et la conjoncture économique du fenua est, selon l’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), “bien orientée”. Traduction : un statu quo, plutôt positif mais encore fragile. “La situation des entreprises s’améliore, mais la tendance n’est pas encore généralisée à tous les secteurs d’activité”, résume l’ISPF.

La fréquentation touristique est en légère baisse, à laquelle contribue le recul des croisiéristes – 10 % de moins, dont les trois-quarts ou presque sont nord-américains. En revanche, l’hébergement terrestre progresse de 2,2 %. Sur l’année écoulée, on note une baisse significative des visiteurs anglais et chinois. Mais le nombre de nuitées est stable (534 000) tout comme la durée moyenne de séjour (12,8 jours).

Les exportations polynésiennes, qui représentent 2,7 milliards de francs, sont stables en glissement annuel. Noni et vanille s’exportent moins bien, mais le cours de la vanille en hausse limite les dégâts. Le prix de la perle a chuté de 7 % sur l’année écoulée, et malgré des volumes exportés en hausse de 21 %, les recettes ne progressent que de 1,8 %.

À l’inverse, le prix du kilo de poisson grimpe de 26 %, mais les volumes baissent de 16 %. Côté importations, 2017 débute avec une hausse de la consommation de produits pétroliers  : + 5,5 % en volume, mais + 22 % en valeur puisque le cours du pétrole est à la hausse depuis novembre dernier. 

La hausse de la consommation des ménages se poursuit au premier trimestre 2017, contribuant au redressement progressif de l’activité des entreprises et des importations.

L’automobile rebondit, avec son meilleur score depuis mars 2011 : 3 686 nouvelles immatriculations sur l’année écoulée, dont 1 500 au premier trimestre. Les crédits à l’habitat progressent de 1,2 % et les importations à destination des ménages suivent une courbe ascendante depuis plus d’un an.

L’épargne se consolide, avec une hausse de 17,6 % des dépôts à vue.

Cette amélioration de la trésorerie se traduit, pour les entreprises, par une hausse de 2,4 % des crédits d’équipement, marque d’une “anticipation positive” qui peine encore à se traduire dans l’activité et l’emploi. Mais “l’investissement reste faible, en lien avec l’absence de perspectives de moyen terme”, note l’ISPF.

Au premier trimestre, l’emploi est stable dans l’industrie, en baisse dans la construction et le commerce.

Il est en légère hausse dans les services aux entreprises, le commerce et l’hôtellerie-restauration, malgré les chiffres du tourisme. Parallèlement, malgré les offres d’emploi aidé qui ont triplé sur l’année écoulée (1 400 offres), le nombre de demandeurs d’emploi augmente de 3 % au premier trimestre 2017.

Parmi eux, 1 300 sont des nouveaux arrivants sur le marché du travail (+5 %).

Au global, il y a une offre d’emploi normal pour 16 demandeurs.

 

C.P. avec l’ISPF

 

 

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete