Première réunion de travail sur le budget

    samedi 17 octobre 2015

    Vendredi, quelques élus de l’assemblée de la Polynésie française se sont retrouvés dans l’hémicycle pour entendre le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu répondre aux premières questions sur le budget primitif 2016. Cette réunion ouvre une série de six autres rendez-vous qui se finiront le 26 octobre avec l’audition par les élus et les membres des commissions législatives concernés du président de la Polynésie française, Édouard Fritch.
    Le ministre a été interrogé sur le volet Culture et patrimoine du débat d’orientation budgétaire (DOB) fourni aux élus avant-hier. La réunion s’est déroulée à huis clos. Au sein du DOB, le chapitre Culture et patrimoine reste assez long. Il est précisé : “Afin de mieux valoriser la créativité polynésienne et servir ainsi les objectifs de promotion de la destination touristique, les événementiels culturels majeurs méritent une plus grande exploitation médiatique et doivent s’inscrire dans un schéma de développement touristique et économique cohérent.
    La culture et les arts polynésiens doivent devenir une véritable composante de l’économie polynésienne, notamment au travers de produits susceptibles de s’exporter ou de créer de la richesse, comme le film océanien, le ori Tahiti, la musique polynésienne ou encore le tatouage polynésien. La stratégie proposée en matière culturelle repose sur le développement du rayonnement de la culture et des arts polynésiens à l’international et sur la préservation du patrimoine culturel polynésien des différents archipels pour le profit commun de la collectivité tout entière. Pour cela, la Polynésie française doit affirmer une véritable ambition culturelle qui doit se traduire par un document d’orientation pour un véritable service public de la culture, mais également de l’audiovisuel. Autrement dit, il convient d’organiser le développement culturel, en Polynésie française comme à l’étranger, autour et pour la culture et les arts polynésiens établis”. Pour ce faire, plusieurs pistes sont d’ores et déjà explorées : création d’un statut de l’artiste, mise en place du principe du 1 % artistique et une loi du Pays sur le mécénat pourrait également accompagner ces mesures.

    Bertrand Prévost

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete