Habillage fond de site

Les premiers thoniers aux Marquises d’ici un mois

lundi 11 septembre 2017

thoniers marquises

Rencontre avec des élus de l’archipel, sur le port de pêche de Papeete, devant l’un des thoniers prêts à partir aux Marquises. (© Claude Jacques/LDT)

Le projet de pêche industrielle – initié par la communauté de communes des îles Marquises (Codim) et annoncé dès le second trimestre – est en bonne voie d’avancement. Le groupe investisseur d’Eugène Degage, qui a répondu à son appel, a organisé vendredi une rencontre avec des élus de l’archipel, sur le port de pêche de Papeete, afin de les tenir au courant de l’avancement des travaux.

Trois thoniers – sur une dizaine prévue dans un premier temps – seront opérationnels d’ici un mois pour prendre le large et rejoindre la Terre des Hommes. “Les engagements pris de part et d’autre (du côté de la Codim et du groupe Degage, NDLR) ont été tenus”, a tenu à rappeler Felix Barsinas, président de la communauté de communes des six îles habitées des Marquises.

“Cette société tiendra compte de nos revendications, notamment le recrutement de jeunes des Marquises, qui sera fait localement”, a-t-il encore voulu rappeler.

Ce projet n’a en effet pas été sans soulever inquiétudes et interrogations puisqu’une pétition a même été lancée. La Dépêche de Tahiti s’en était fait l’écho dans des éditions précédentes.

 

Hors des douze milles nautiques

 

La société Tua nui, du groupe Degage, a récemment obtenu dix licences de pêche. Pour appuyer ce dossier, le groupement du service militaire adapté (GSMA) des Marquises vient de proposer une offre de formation à leur intention.

De même, si des jeunes Marquisiens habitant aujourd’hui à Tahiti souhaitent rentrer dans leurs îles d’origine, ils seront également prioritaires.

La première phase du projet s’étalera sur deux, voire trois ans, avant de connaître sa croissance attendue à partir de 2020 avec une flotte d’une centaine de thoniers.

“Je veux rassurer nos populations marquisiennes”, a encore expliqué Felix Barsinas. “Ces thoniers qui sont prévus ne pêcheront pas dans les douze milles nautiques de façon à ce que ceux-ci soient réservés à nos petits pêcheurs, avec leurs poti marara et leurs bonitiers. En revanche, il y a une volonté réelle de la part des élus marquisiens d’étendre cette zone à au moins 40, voire 50 milles nautiques.”

Une exigence que le groupe Degage semble avoir bien comprise (lire ci-dessous). “On travaille avec le Pays et l’État dans la réflexion concernant la mise en place de son aire marine gérée afin d’établir différents zonages, a précisé Felix Barsinas. Nous voulons un développement de la pêche aux Marquises mais avec préservation des ressources. Nous souhaitons rassurer la population en précisant que les thoniers qui vont arriver sont voués à aller pêcher hors de la zone économique exclusive (ZEE), voire jusqu’à l’atoll Clipperton, lors de campagnes de plusieurs mois en mer, et ne seront pas déployés dans la zone ‘conflictuelle’.”

Selon ses promoteurs, ce projet devrait amener à terme la création de près de 500 emplois directs, mais aussi d’emplois indirects (restauration, hôtellerie, location immobilière…), jusqu’à développer des stations de carénage.

Tutu Tetuanui, à la tête de la société Tua nui, a également montré aux élus les installations frigorifiques que le groupe est en train de mettre en place dans des locaux acquis récemment à Papeete, en complément de l’achat des dix premiers thoniers de la flotte. Elles fonctionneront pour la réception des cargaisons déjà conditionnées aux Marquises, avant leur envoi à l’export.

 

De notre correspondant C.J.

 

tutu tetuanui

 

 

495
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete