Près de 6 tonnes de cannabis saisies dans les Bouches-du-Rhône

mardi 28 juillet 2015

Pour la police, c’est un record depuis 2011. Elle a mis la main dimanche dernier sur près de 6 tonnes de résine de cannabis destinées à la région marseillaise, d’abord 150 kg lors d’une transaction en flagrant délit, puis 5, 6 tonnes lors d’une perquisition dans une villa à Vitrolles. 
Près de 20 policiers de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) ont travaillé des mois sur cette affaire, “24 heures sur 24 ces dernières semaines”, a précisé devant la presse l’adjoint au chef de l’OCRTIS, Patrick Laberche. 
La drogue, arrivée du Maroc par ferry avant de passer par l’Espagne “par voie terrestre”, est arrivée il y a quelques jours, a-t-il raconté. Ces jours ont été mis à profit par les policiers pour organiser une surveillance. 
Et dimanche dernier, saisissant sur le vif une transaction, ils sont passés à l’action : deux personnes interpellées et une première belle saisie : 150 kg. 
“En suivant le convoi”, ils avaient déjà localisé une villa, à Vitrolles. C’est là qu’ils ont interpellé un troisième homme et découvert une quantité record de cannabis. Pour moitié, une résine de qualité correcte, d’une valeur de 1 500 à 2 000 euros le kilo, et l’autre moitié, d’une qualité supérieure “très recherchée” à 4 000 euros le kg, soit une valeur totale estimée à presque 15 millions d’euros. 
Le succès de l’opération policière a conduit François Hollande et le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve à ajouter à leur visite hier dans le Var une étape supplémentaire à Marseille, pour féliciter les enquêteurs : c’est “une prise considérable (…) et c’est un trafic qui, dans les prochaines semaines, va se trouver démantelé”, s’est réjoui le président de la République, saluant la prise “la plus spectaculaire depuis cinq ans”. 
Pourquoi une si grosse quantité à cet endroit ? “Ce point de stockage intermédiaire avait été privilégié par une équipe probablement en fonction des ramifications à suivre. Peut-être une redistribution sur les quartiers marseillais, une possible montée en Ile-de-France d’une autre partie, et peut-être aussi un acheminement vers un pays étranger, du côté de la Côte-d’Azur”, estime Patrick Laberche. 
C’est en tout cas, selon lui, un “coup porté au trafic”. D’abord un coup “économique”, mais c’est un coup “plus commercial” : “La confiance dont disposait l’équipe qui était chargée de sécuriser la remontée du produit et sa distribution perd beaucoup en légitimité.”

Trafiquants d’envergure

“Ces équipes (…), il est intéressant de les fragiliser, parce qu’on met un terme à leur activité”, juge-t-il. “Après, les fournisseurs qui sont au Maroc, ont encore de la marchandise disponible”, relativise-t-il. 
Les policiers ont cependant mis la main sur des trafiquants d’une certaine envergure. “On les a surveillés, on les a vus travailler, ils travaillent très, très bien. Ce sont des gens très sûrs, aguerris, qui ont un rôle de logisticiens. Chacun a sa spécialité, désormais”, explique-t-il. Cette saisie représente environ 2 % de la quantité de cannabis nécessaire pour satisfaire la demande française, estimée par les autorités à 300 tonnes. 
La dernière grosse saisie de cannabis avait été effectuée par les douanes en avril 2013, avec 7,5 tonnes découvertes à Hendaye (Pyrénées-Atlantique), en deux fois, et à quelques heures d’intervalle. En 1999, 23,5 tonnes de cannabis avaient été saisies dans le port de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), à ce jour la plus importante jamais réalisée en France. 
Cette prise record intervient après une opération coup-de-poing dans la cité de La Castellane, dans les quartiers nord de Marseille, où une trentaine d’interpellations ont eu lieu mi-juin. Ce coup de filet a fait tomber plusieurs têtes du réseau de cette cité où le trafic de stupéfiants générait jusqu’alors entre 40 et 50 000 euros de chiffre d’affaires quotidien. 
“Ici, à Marseille, le résultat est particulièrement impressionnant, dans tous les domaines de (la lutte contre) la violence et de la délinquance. C’est la raison pour laquelle les moyens ont été mis et les résultats sont là”, a déclaré le chef de l’État. 

AFP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete