Habillage fond de site

Présidentielle : le fil d’actualité et réactions

dimanche 7 mai 2017

macron

© archives LDT

• 10h43 : L’euro grimpe face au dollar lundi sur le marché des changes en Asie, à 1,1023 contre 1,0998 dollar, en réaction à la victoire du centriste pro-européen Emmanuel Macron à la présidence française. La victoire de M. Macron face à la candidate de l’extrême droite Marine Le Pen était vue comme favorable au cours de l’euro car levant une incertitude pesant sur l’avenir de la devise européenne.

 

 

 

• 10h43 : Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a félicité dimanche « Emmanuel Macron de son élection à la présidence de la République française » en assurant être « impatient de travailler de près » avec lui au cours des prochaines années. « Je suis impatient de travailler de près avec le président désigné Macron au cours des prochaines années » pour « mettre en oeuvre un agenda progressiste afin de promouvoir la sécurité internationale », renforcer la collaboration sur la science et la technologie et « créer de bons emplois pour la classe moyenne des deux côtés de l’Atlantique », a déclaré Justin Trudeau. « Le Canada et la France entretiennent une relation chaleureuse et de longue date, basée sur une histoire commune, des profonds liens culturels et interpersonnels, ainsi qu’un partenariat économique fort », a estimé le Premier ministre canadien dans un communiqué.

 

 

• 10h42 : Le maire de Bordeaux, Alain Juppé (LR), a salué dimanche la « très belle victoire » d’Emmanuel Macron, « celle des valeurs républicaines », tout en indiquant qu’il « soutiendrait » les candidats de la droite et du centre aux législatives. « Les candidats de la droite et du centre présenteront une plateforme qui, je l’espère, permettra de rassembler largement les différentes sensibilités de notre famille; et je les soutiendrai », a déclaré le maire de Bordeaux à la presse lors d’une brève déclaration à l’Hôtel de ville.

 

 

• 10h36 : La victoire d’Emmanuel Macron est « un événement politique majeur », a estimé le député LR Luc Chatel, dimanche soir sur BFMTV, en estimant toutefois que « le plus dur commençait » pour le nouveau président de la République. « On est à la mi-temps du match: la politique qui va être conduite à partir de juillet prochain, elle n’est pas encore décidée », a considéré l’ancien porte-parole de François Fillon pendant la campagne présidentielle. « C’est les Français qui décideront (comment) ils veulent orienter la politique: nous verrons bien ce qui sortira des urnes le 18 juin », lors du deuxième tour des élections législatives, a-t-il ajouté.

 

 

• 10 h 02 : Jean-Marie Le Pen: « Il faut rester fidèle aux fondamentaux du Front national ». « Ce sont les fondamentaux du Front national qui ont permis à ce mouvement d’être le seul qui a été créé au XXe siècle et qui s’est perpétué, aucun autre », a affirmé Jean-Marie Le Pen après la défaite de sa fille au second tour de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron (En Marche!). Le fondateur du parti d’extrême droite a par ailleurs estimé que seul le « congrès » du Front national pouvait décider d’un éventuel changement de nom, évoqué par Florian Philippot, vice-président du FN, en début de soirée. « Comme (M. Philippot) était un des principaux responsables de la défaite de Marine Le Pen, je pensais peut-être qu’il songeait à s’esquiver », a ironisé le père de la candidate malheureuse.

Il a également imputé la défaite « aux problèmes de l’euro, de l’Europe, de la retraite à 60 ans », qui ont selon lui « plombé la campagne » de Mme Le Pen. « Je pense qu’il faut parler à la France des vrais problèmes », a-t-il ajouté, en citant notamment « l’immigration » et « l’insécurité ».

 

 

• 9 h 49 : Le monde réagit à la victoire d’Emmanuel Macron.

Les responsables européens ont été parmi les premiers à réagir dimanche à l’élection du centriste Emmanuel Macron à la présidence française, saluant « une victoire » pour l’Europe.

 

– Union européenne

 

Les Français ont fait le choix d’un « avenir européen », s’est félicité le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

 

Le président du Conseil européen Donald Tusk a salué la décision des Français en faveur de « la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ».

 

« Nous comptons sur une France au coeur de l’Europe pour changer ensemble l’Union et la rapprocher des citoyens », a tweeté le président du Parlement européen Antonio Tajani en félicitant Emmanuel Macron.

 

– États-Unis

 

L’ancien président démocrate Bill Clinton (1993-2001) a adressé ses « félicitations au président-élu @EmmanuelMacron et au peuple français ».

 

– Allemagne

 

La victoire de M. Macron est « une victoire pour une Europe forte et unie et pour l’amitié franco-allemande », a déclaré Steffen Seibert le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, tandis que le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a jugé que par ce vote la France restait « au coeur de l’Europe ».

 

– Grande-Bretagne

 

La Première ministre britannique Theresa May « félicite chaleureusement » Emmanuel Macron, a déclaré un porte-parole, et elle « se réjouit » de travailler avec lui.

 

Le maire de Londres Sadiq Khan a jugé sur Twitter que « les Français ont choisi l’espoir plutôt que la peur et l’unité plutôt que la division. Félicitations @EmmanuelMacron ».

 

– Russie

 

Le président de la commission d’information de la Chambre de la Fédération, Alexeï Pouchkov, a estimé que « la déception va s’installer très vite » chez les électeurs de M. Macron, qui hérite selon lui d’un « pays scindé, divisé ».

 

– Ukraine

 

Le président ukrainien Petro Porochenko a félicité M. Macron via un message en français sur Twitter, jugeant sa victoire comme un « important crédit de confiance des Français à l’Europe unie ». Il a dit compter sur « la collaboration ambitieuse de la France et l’intensification du format de Normandie », qui regroupe Paris, Berlin, Kiev et Moscou dans le but de régler le conflit ukrainien.

 

– Grèce

 

La victoire de M. Macron est « une inspiration pour la France et l’Europe », a jugé le Premier ministre grec Alexis Tsipras. M. Macron est en faveur d’une restructuration de la dette grecque.

 

– Italie

 

« Vive Macron Président. Une espérance s’élève sur l’Europe », a écrit le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni sur Twitter.

 

– Espagne

 

« Coopérons en France et en Espagne pour une Europe stable, prospère et plus intégrée », a écrit le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

 

– Belgique

 

Le Premier ministre belge Charles Michel a jugé qu’il s’agit avec l’élection de M. Macron d' »un rejet clair d’un projet de repli dangereux pour l’Europe qui triomphe ce soir ».

 

Dans un rare message, le Palais royal a adressé ses « félicitations » à Emmanuel Macron. « La majorité des Français s’est prononcée pour une #France dans l’#Europe », a-t-il écrit sur Twitter.

 

– Danemark

 

Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a adressé ses félicitations à M. Macron: « Nous pouvons accomplir plus ensemble que seuls ».

 

– Brésil

 

« Je félicite @EmmanuelMacron pour sa victoire lors de l’élection présidentielle française », a écrit sur Twitter le président brésilien Michel Temer.

 

– Maroc

 

Le roi du Maroc Mohammed VI a félicité le nouveau président, jugeant que son élection « couronne » son parcours politique.

 

-Guinée

 

Le président guinéen Alpha Condé s’est dit dans un communiqué « convaincu que les relations de coopération (franco-guinéenne) iront en se renforçant sous le magistère du président Macron ».

 

 

• 9 h 37 : La députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen a reconnu dimanche soir « une part de déception » après la victoire d’Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle et a appelé à mener une « réflexion » sur la stratégie menée pendant la campagne par le Front national. « Il y a forcément une part de déception, ce serait malhonnête de dire le contraire », a reconnu Mme Maréchal-Le Pen sur BFMTV. « Il nous faudra réfléchir à ce qu’il y a eu de positif et de négatif dans cette élection », a ajouté la députée, nièce de Marine Le Pen.

 

 

• 9 h 31 : « Une nouvelle majorité parlementaire est possible autour de nous », a affirmé dimanche soir Jean-Luc Mélenchon, appelant « tous ceux qui sont prêts à rompre avec le passé à se joindre » à son mouvement, la France insoumise, pour les législatives de juin. « Les élections législatives doivent montrer qu’après un vote de refus et de peur, il est temps de faire un choix positif. J’appelle tous ceux qui veulent rompre avec le passé à voter aux législatives pour la France insoumise », a lancé lors d’une brève allocution le leader de la France insoumise, arrivé en quatrième position au premier tour de la présidentielle.

 

 

• 9 h 30 : Le président des États-Unis Donald Trump a félicité dimanche Emmanuel Macron pour sa « large victoire » lors de l’élection présidentielle française. « Félicitations à Emmanuel Macron pour sa large victoire aujourd’hui comme prochain président de la France », a tweeté le président républicain. « Je suis impatient de travailler avec lui! »

 

 

38
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete