Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Presque tous les jeunes de la Job Academy sur la voie de l’emploi

vendredi 21 juillet 2017

job academy

Naumi Tapi aux côtés de quelques-unes des jeunes femmes qui ont décroché un emploi à l’issue de la formation. (© Catherine Quiniou/LDT)

En mai, l’association Hotuarea nui, en partenariat avec le club Fondation agir contre l’exclusion (Face),  l’équipe Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (Mous) de l’OPH et du Sefi, lançait la première Job academy polynésienne, un parcours d’accompagnement,  à destination des jeunes demandeurs d’emploi.

Ces jeunes des quartiers ont suivi cette session dans le but de faciliter leur insertion professionnelle. L’intérêt du dispositif réside, notamment dans l’implication d’un certain nombre d’acteurs du monde de l’entreprise, puisque sont incluses des séances de simulations d’entretiens d’embauche avec des professionnels issus des sociétés adhérentes du club.

Cet accompagnement s’étend sur deux mois avec une ou deux séances de travail par semaine, au sein de la maison de quartier.

Une vingtaine de jeunes de Hotuarea a suivi la première session, qui s’est achevée sur un bilan plus que positif.

Naumi Tapi, de l’association Hotuarea Nui, qui œuvre depuis des années pour l’insertion  professionnelle des jeunes de son quartier, se réjouit du travail mené avec Olivier Pôté, directeur du club Face.

“Sur les 16 jeunes qui sont restés jusqu’au bout, 14 ont trouvé un emploi, un contrat d’accès à l’emploi (CAE) ou une formation au centre de formation pour adultes (CFPA). Par exemple, l’un d’eux a passé deux entretiens d’embauche lors des séances de simulations avec le patron de Somalu. La semaine d’après, après avoir déposé son CV et sa lettre de motivation, il rentait dans l’entreprise. Il a depuis signé un CDI. J’ai aussi l’exemple d’une jeune femme qui a trouvé un emploi chez Champion. C’est vrai que ça a été du travail. Les jeunes se sont beaucoup investis. On a filmé les séances. Ça a été très utile pour rectifier les petits problèmes car la plupart ne maîtrise pas la communication. Ils ont appris comment se présenter, se comporter, etc.”.

Une deuxième session débutera fin août. Vingt-huit jeunes sont d’ores et déjà inscrits. 

C.Q.

 

 

244
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete