Presqu’île – Huit écoles équipées en kits potagers

    mardi 7 février 2017

    Kits potagers

    Hier matin, les élèves de SG et de STP de l’école Huitama, à Tautira, ont reçu leur bac de culture hors-sol avec enthousiasme. (© Anne-Charlotte Bouleau)


    Lundi matin, quarante-huit élèves de l’école maternelle Huitama, à Tautira, ont profité d’une leçon pas comme les autres. Rendez-vous était donné dans la cour avec Alexis Yensin, président de l’association Fenua Bio.

    Dans le cadre d’un partenariat avec la direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE), la Caisse de prévoyance sociale (CPS) et le ministère de la Santé, ce passionné de permaculture dispense quelques bons conseils aux élèves et à leurs enseignants, de façon très concrète.

    “On a fabriqué des bacs de culture hors-sol à la hauteur des enfants. Un lombricomposteur vient en complément, car ce qu’on prend à la nature, il faut lui rendre. Il va permettre aux élèves de transformer les déchets de la cantine en compost et en engrais liquide, pour nourrir leur bac et boucler la boucle. C’est une méthode à la fois ludique et pratique”, confie Alexis Yensin.

    Gravillons, terre, compost et broyage, quatre couches sont déversées dans le bac, sous le regard fasciné des enfants, mis à contribution par l’animateur, jusqu’à la mise en terre d’espèces protectrices ou répulsives, telles que le vétiver, le persil, le souci et l’aneth.

     

    “Les parents ont adhéré au projet”

     

    Des graines, qui font également partie du kit, seront semées dans les prochains jours.

    “Le but, c’est de développer la qualité alimentaire, à une époque où l’obésité et le diabète touchent de plus en plus de personnes. Il faut montrer la différence aux enfants, dès leur plus jeune âge. C’est une démarche qui demande du courage et de la volonté, mais l’avenir passe par une bonne santé”, souligne Alexis Yensin, qui se mobilise au sein du syndicat Fenua action santé terre et éducation (Faste) dans cette optique, aux côtés de six médecins bénévoles.
    À Tautira, cette opération trouve un écho particulier, puisque chaque classe entretient déjà son propre potager, depuis plusieurs mois.

    “Les parents ont adhéré au projet et participent régulièrement. Nous avons déjà pu faire des récoltes et profiter de dégustations”, précise la directrice, Juanita Hargous.
    Après les écoles de Taiarapu-Ouest, la semaine dernière, la tournée se poursuit à Taiarapu-Est, jusqu’à aujourd’hui.
    L’an dernier, 44 écoles ont bénéficié de ce dispositif. En 2017, 16 nouveaux établissements sont concernés, entre la Presqu’île, Papeete, Moorea et les Tuamotu.

     

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete