Habillage fond de site

Presqu’île – Des incivilités persistantes

mercredi 1 août 2018

Malgré plusieurs ramassages organisés au cours des der- niers mois, la zone de Faratea croule sous les déchets. (Poerava Tendraien)

Malgré plusieurs ramassages organisés au cours des der- niers mois, la zone de Faratea croule sous les déchets. (Poerava Tendraien)

Dans le cadre de la deuxième édition de l’opération Tia’i Fenua, plusieurs centaines de bénévoles ont répondu à l’appel lancé par le collectif Nana Sac Plastique et l’association Tia’i Fenua, dimanche dernier, à travers l’ensemble du territoire. À la Presqu’île, plusieurs ramassages ont été réalisés à des lieux clés, dont Faratea, à Taiarapu-Est, qui croule sous les déchets, malgré plusieurs initiatives similaires menées au cours des derniers mois.

Quinze volontaires ont sillonné la zone pendant toute la matinée, rassemblant de quoi remplir deux grands bacs à ordures fournis par la municipalité, ainsi que 50 kg de bouteilles en verre, dont quantité de boissons alcoolisées, et plusieurs batteries. Dans le même temps, une équipe de seize bénévoles du Rotary Club de Tahiti Iti a couvert le secteur allant du rond- point de Taravao vers la plage de Mitirapa, à Taiarapu-Ouest, ciblant les caniveaux et les abords des rivières et du lagon, où bouteilles en plastique, canettes, mégots de cigarettes et piles étaient au rendez-vous, parfois sous la végétation.

“Les gens n’ont pas conscience que ces déchets finissent dans nos assiettes, ingérés par les poissons que nous mangeons !”, s’indigne la cheffe d’équipe, Bernadette Wasna, à l’heure du bilan, peu flatteur, avec deux bennes de voiture remplies en seulement quelques heures. Force est de constater que la Presqu’île, pourtant réputée verdoyante, n’échappe pas aux incivilités.

 

A.-C. B.

 

Découverte d’un dépotoir sauvage à Puunui

DÉPOTOIR sauvage

Photo : Commune de Taiarapu Est.

En marge de l’événement, une alerte a été lancée par la com- mune de Taiarapu-Ouest, via Facebook. Photos et constat de police à l’appui, la découverte d’un dépotoir sauvage sur les hauteurs de Puunui y est dénoncée.

Sacs poubelle remplis de déchets, appareils électriques et meubles en piteux état avaient été abandonnés au cœur de la végétation. Tandis qu’une plainte devrait être déposée, un appel à témoins a été lancé, l’occasion pour la commune de rappeler que le dépôt d’ordures dans des espaces naturels est notamment passible d’une amende de 178.998 francs.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete