Presqu’île – La récolte de fonds de Vahine Orama Tahiti Iti se poursuit

    mercredi 28 octobre 2015

    Au cours de sa récente exposition à la Maison de la culture, Sarahina a participé à une récolte de fonds en faveur de l’association Vahine Orama Tahiti Iti. Un peu plus de 20 000 francs ont pu être reversés à l’association. Une somme bien en dessous des attentes de l’artiste. Toujours en quête de solutions de financement, l’association a déjà planifié une seconde impression de tee-shirts et d’affiches.

    A Rahu To Moemoea : créons nos rêves. C’est le nom de l’exposition de Sarahina, qui s’est tenue, du 20 au 24 octobre, à la Maison de la culture. L’artiste-peintre de la Presqu’île dit avoir particulièrement apprécié ce retour vers public. “L’avantage, au travers de cette exposition, c’est que j’ai pu rencontrer les acheteurs et les visiteurs. J’ai beaucoup apprécié ce contact humain, car cela m’a donné l’occasion d’expliquer le sens de mes tableaux et d’échanger”, confie-t-elle. De nombreux enfants ont également fait le déplacement, accompagnés de leurs parents ou dans le cadre d’une sortie scolaire, pour voir les tableaux de sa fille, Matairea, âgée de seulement sept ans. “Elle était très demandée. Je dirais même qu’elle avait peut-être plus de succès que moi !”, précise Sarahina, qui a également tenu, au travers de ce projet, à s’engager une nouvelle fois en faveur de la lutte contre les violences conjugales. Les visiteurs avaient ainsi l’occasion d’acheter sur place des tee-shirts et des affiches réalisés à partir d’une œuvre spécialement imaginée par l’artiste, baptisée Te Mana O Te Here, ou La Magie de l’Amour.

    Se donner les moyens d’agir

    Au terme de l’exposition, un peu plus de 20 000 francs ont pu être reversés à l’association Vahine Orama Tahiti Iti.
    “Les ventes ne sont pas à la hauteur de mes attentes”, confie Sarahina. Marie-Noëlle Epetahui, présidente de l’association, affirme, quant à elle, que cette somme est la bienvenue dans le cadre des remboursements de frais téléphoniques et de déplacement. La poursuite de l’aménagement du local, prêté par la mairie de Taiarapu-Est, est également en projet. À noter que la vente de tee-shirts et d’affiches se poursuit. “L’objectif, c’est de finir dès que possible de vendre ce premier stock, pour imprimer une deuxième série, parce qu’on a besoin de finances. On n’a pas eu de subventions pour ce projet, donc on procède petit à petit”, précise Marie-Noëlle Epetahui. De retour sur la Presqu’île, Sarahina a également souhaité offrir le tableau en question à l’association, se refusant à le vendre. “C’est ma façon à moi de contribuer à leurs actions”, explique-t-elle, tandis qu’une première formation des référents a justement permis aux différents relais de prendre forme dans le courant du mois. “Je suis heureuse, parce que les partenaires se mobilisent sur la Presqu’île : le réseau s’agrandit”, affirme Marie-Noëlle Epetahui, fidèle à sa volonté d’agir concrètement sur le terrain.

    A.-C.B.

     

    Le 28 novembre, une journée sous le signe
    de la diversité de la femme

    À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’association Vahine Orama Tahiti Iti organise, le samedi 28 novembre, dans les jardins de la mairie de Taravao, des animations sur le thème de la diversité de la femme. Comme l’an dernier (photo), de nombreux partenaires et intervenants seront présents, tels que Te Rama Ora, le Conseil des femmes, S.O.S. suicide, la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile, ou encore les confessions religieuses, sans oublier Sarahina.

    CONTACT
    Vous souhaitez soutenir Vahine Orama Tahiti Iti en achetant un tee-shirt ou une affiche ? Vous pouvez contacter Marie-Noëlle Epetahui au 87.24.81.67.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete