Habillage fond de site

Presqu’île – Une ministre de l’Éducation tout-terrain

mercredi 14 août 2019

À chaque étape, Christelle Lehartel est allée à la rencontre des élèves, comme ici, au lycée polyvalent de Taiarapu nui, à l’heure du déjeuner. (© Anne-Charlotte Bouleau)

À chaque étape, Christelle Lehartel est allée à la rencontre des élèves, comme ici, au lycée polyvalent de Taiarapu nui, à l’heure du déjeuner. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Comme l’an dernier, la ministre de l’Éducation tient à donner le coup d’envoi de cette nouvelle année scolaire “en direct”. Mardi matin, elle s’est rendue dans trois établissements de l’enseignement secondaire de Taravao, tous concernés par des changements de direction. En marge des travaux en cours et à venir, l’urgence de la mise à disposition de places en internat à destination des collégiens du Fenua ‘Aihere a été évoquée.

La ministre de l’Éducation est arrivée un peu en avance à Taravao, mardi matin, pour une tournée-marathon de rentrée qui a commencé dans les locaux du collège-lycée Sacré-Cœur. Accompagnée de représentants du vice-rectorat et de la direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE), ainsi que du nouveau chef d’établissement, Teva Schmith, Christelle Lehartel a pris le temps de saluer parents et élèves des sept classes de 6e, en marge de son intervention auprès de plus d’une centaine d’enseignants et de directeurs du premier degré, façon motivation des troupes.

À cette occasion, elle est revenue sur sa lettre de rentrée, qu’elle a elle-même qualifiée de “dense”, insistant notamment sur la réussite des élèves et le bien-être du personnel, tout en misant sur le dialogue. “Cette proximité peut nous aider à atteindre notre objectif commun, celui de travailler pour tous les élèves”, a-t-elle déclaré lors de cette longue entrevue, qui s’est achevée par une série de questions diverses.

Sur place, la perspective de plusieurs chantiers d’importance, dont le réfectoire et une partie de l’école maternelle, a été évoquée en présence du maire de Taiarapu-Est, Anthony Jamet.

 

Un internat pour les collégiens du Fenua ‘Aihere

 

La visite s’est poursuivie au collège de Taravao, où la ministre a été reçue par le nouveau principal, Jean-Paul Landé. L’état des lieux a notamment porté sur la rénovation en cours des bâtiments de la Section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), qui devrait s’achever d’ici janvier prochain. Une bonne nouvelle pour la centaine d’élèves concernés, qui pourront ainsi profiter d’un restaurant pédagogique, d’ateliers et de salles d’enseignement théorique flambant neufs. Cette étape a également été l’occasion de remettre le projet d’internat dédié aux collégiens du Fenua ‘Aihere sur la table. “J’espère vraiment que ça pourra être mis en place dans le courant de l’année scolaire, d’ici janvier, pour leur permettre d’être présents tous les jours”, explique la ministre, interrogée sur le sujet. Bien que cela reste à confirmer, cette démarche devrait prendre la forme d’un espace dédié au sein de l’internat du lycée polyvalent de Taiarapu nui, sur la base d’une dizaine de places. C’est d’ailleurs dans ce troisième établissement, prêt à accueillir ses quelques 1 400 élèves, que la délégation a fait étape, en fin de matinée, l’occasion pour la ministre de s’entretenir avec la nouvelle proviseure, Ladja Chopineaux, avant de partir à la rencontre des lycéens. Ces visites se poursuivront jusqu’au 3 septembre, à Tahiti et dans les îles.

 

A.-C. B.

 

 

Christelle Lehartel, ministre de l’Éducation, de la jeunesse et des sports : “Je me devais de venir avec mon équipe”

Au collège-lycée Sacré-Cœur, la ministre est intervenue auprès de plus d’une centaine d’enseignants et de directeurs du premier degré. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Au collège-lycée Sacré-Cœur, la ministre est intervenue auprès de plus d’une centaine d’enseignants et de directeurs du premier degré. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Pourquoi avoir choisi de passer cette matinée de rentrée à la Presqu’île ?

“Il ne faut pas oublier ces établissements, d’autant que, cette année, nous avons plusieurs nouveaux chefs d’établissement. Je me devais de venir avec mon équipe. Je suis en train de parfaire mon passage sur le terrain avec mon staff, car, l’an dernier, tous les techniciens ne m’avaient pas accompagnée, avec des nouveaux venus”.

 

Vous semblez attachée à cette partie de l’île…

“J’ai retrouvé d’anciens collègues, qui étaient dans le premier degré et qui travaillent maintenant dans le second degré. J’ai aussi croisé des jeunes qui ont été mes élèves à l’école maternelle de Papara, et qui sont aujourd’hui lycéens, voire enseignants. Cette continuité, c’est formidable !”.

 

Quelles sont les principales doléances des chefs d’établissement ?

“Ça tourne toujours au niveau des moyens financiers et des outils pratiques. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas de souci sur le plan des finances. Le président a été clair sur le sujet : pas de frein dans ce domaine. À nous d’en faire bon usage ! C’est d’ailleurs bien géré dans les établissements, comme au collège de Taravao, où nous avons pu voir d’importants travaux”

 

Au collège de Taravao, le principal chantier en cours concerne les bâtiments de la SEGPA, pour une réouverture fixée à la rentrée de janvier. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Au collège de Taravao, le principal chantier en cours concerne les bâtiments de la SEGPA, pour une réouverture fixée à la rentrée de janvier. (© Anne-Charlotte Bouleau)

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour cette rentrée scolaire, vous avez fait le plein de cartable :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete