Habillage fond de site

Presqu’île – La pêche aux trocas se termine dimanche

mardi 6 décembre 2016

trocas

Le comité de surveillance des trocas de Teahupo’o a rendu visite aux pêcheurs, hier, en présence d’un employé de la société Sangue, représentant de l’acheteur. (© Anne-Charlotte Bouleau)

 

Ouverte à Taiarapu-Est et à Taiarapu-Ouest depuis le 11 novembre pour une durée d’un mois, la pêche aux trocas s’achèvera en fin de semaine. Tandis que la vente se profile, les comités de surveillance sont à pied d’œuvre dans les sept sections de commune concernées.

“On a démarré les contrôles avant l’ouverture de la pêche, pour s’assurer que les gens n’avaient pas commencé à ramasser les trocas. En ce moment, il y a un groupe en mer et un groupe à terre qui font des tournées”, précise Djina Teuira, membre du comité de surveillance de Teahupo’o.

Hier, la jeune femme et son équipe ont rendu visite aux familles de pêcheurs, en présence d’un employé de la société Sangue, représentant de l’acheteur.
À chaque nouvel arrêt, les coquilles, préalablement vidées et nettoyées, sont rassemblées pour être triées à la main selon leur qualité – de A à C, pour les plus abîmées –, dans le respect des dimensions autorisées.

Elles sont ensuite stockées dans des sacs de 50 kilogrammes, en vue de dresser une première estimation et de s’assurer que le quota, fixé à 75 tonnes pour Teahupo’o, n’a pas été dépassé. Ce serait loin d’être le cas, bien que la campagne de pêche ne soit pas encore terminée.

Les véritables chiffres ne seront connus qu’au moment de la vente, qui devrait se situer entre le 12 et le 31 décembre, au plus tard. Un dernier contrôle, en présence de l’acheteur et des agents de la direction des ressources marines et minières (DRMM), interviendra à ce moment-là.

Pour les comités de surveillance, il s’agit donc de faire en sorte que les stocks des pêcheurs soient prêts pour faciliter cette ultime vérification, dans l’espoir de faire intervenir le paiement avant Noël. 

 

A.-C.B.

 

 

Angélina Fatiarau, adjointe au maire de Taiarapu-Ouest : “Je ne pense pas que le quota de 75 tonnes sera atteint”

(© Anne-Charlotte Bouleau)

(© Anne-Charlotte Bouleau)

“À Teahupo’o, on a commencé samedi dernier, avec douze familles. On a prévu de terminer la tournée du village aujourd’hui (hier, NDLR). Il nous reste encore une dizaine de familles à visiter. Pour le Fenua ’Aihere, on attendra le jour de la vente pour trier, peser et payer les pêcheurs en même temps.

Au total, sur les 70 familles inscrites, finalement 40 ont participé. Les autres ont laissé tomber. Je ne pense pas que le quota de 75 tonnes sera atteint à Teahupo’o. Samedi, on était seulement à 6,8 tonnes avec les douze premiers foyers. Au total, j’espère qu’on pourra au moins atteindre 50 tonnes.”

 

Moana Temataru, pêcheur : “C’est pas mal, mais ce n’est pas fini”

(© Anne-Charlotte Bouleau)

(© Anne-Charlotte Bouleau)

“J’avais déjà participé à la pêche aux trocas, en 2014. Cette année, je suis tout seul pour plonger, nettoyer et sécher. C’est un sacré travail, mais je me débrouille ! Aujourd’hui, on a trié et pesé quatre sacs de catégorie A et un sac de catégorie B. C’est pas mal, mais ce n’est pas fini, car j’ai encore plusieurs sacs à nettoyer. J’ai aussi prévu de retourner à la pêche pour ramasser un maximum de coquillages avant la vente.”

 

 

 

2
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete