Habillage fond de site

Presqu’île – Projet d’élevage porcin : vers une extension de l’enquête publique ?

lundi 16 juillet 2018

élevage porcin

Une cinquantaine de riverains, opposés au projet, étaient réunis dans le hall de la mairie de Taravao, vendredi dernier. (© Anne-Charlotte Bouleau)


La semaine dernière aura été placée “sous le signe du cochon”, dans le cadre de diverses interrogations suscitées par un projet d’élevage porcin intensif au plateau de Taravao. Constitué quelques jours plus tôt, le collectif d’opposition, composé de riverains, a été reçu par le maire de Taiarapu-Est, favorable à l’ouverture d’une concertation. A contrario, à Taiarapu-Ouest, une délibération portant un avis de principe défavorable a été approuvée lors d’un conseil municipal extraordinaire.

Suite à la constitution d’un collectif d’opposition au projet d’élevage porcin intensif au plateau de Taravao, lundi dernier, une rencontre était organisée, vendredi dernier, avec le maire de Taiarapu-Est. Si une cinquantaine de personnes étaient réunies dans le hall de la mairie de Taravao, une dizaine de représentants des riverains, qu’ils soient résidents de Taiarapu-Est ou de Taiarapu-Ouest, ont participé à cette réunion, dont le bilan, au terme d’une heure et demie de discussion, s’est avéré mitigé.

Le tavana ne se prononce pas : ni pour, ni contre. Je suis franchement déçue… J’attendais une réponse claire ! Pour moi, un maire est censé soutenir sa population et là, en l’occurrence, je trouve que ce n’est pas le cas. Je suis propriétaire d’une pension toute neuve, quasiment en face de la laiterie du plateau. J’ai investi 25 millions, pour qu’on vienne me mettre une porcherie en face ?”, s’indigne Martine Landé, membre du collectif.

 

 

Un sit-in à la mairie, mercredi

 

“On n’a pas vraiment eu de réponse du maire de Taiarapu-Est, qui attend de réunir le conseil municipal pour se prononcer. J’espère que ça va aller vite, car il faut faire une demande pour prolonger la durée de l’étude, ou la refaire, s’il le faut, en l’étendant à Taiarapu-Ouest, puisque que ce sera la commune la plus impactée par cette porcherie”, poursuit James Yu Teng, résident de Toahotu, également porte-porte du collectif.

Anthony Jamet n’a effectivement pas opté pour un avis tranché, attendant lui aussi davantage de précisions quant à ce projet (voir interview).  À l’inverse, le maire de Taiarapu-Ouest maintient sa position, réaffirmée le matin même à l’occasion d’un conseil municipal extraordinaire, à la mairie de Vairao.

“Ça n’a pas été facile d’avoir le quorum, mais sur seize présents, trois se sont abstenus et le reste a voté contre le projet d’élevage. Les élus y sont donc majoritairement défavorables”, a précisé Wilfred Tavaearii, au sujet de l’adoption de cette délibération portant sur un avis de principe.

Radicalement opposé au projet, par crainte des nuisances, notamment environnementales, il table également sur une extension de l’enquête publique. Si une rencontre avec les représentants de la Société civile d’exploitation agricole (SCEA) commence à s’esquisser, la manifestation
pacifique, prévue mercredi matin – à la veille de la clôture programmée de l’étude –, reste d’actualité.

 

A.-C.B.

 

anthonu jamet élevage porcin

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete