Habillage fond de site

Primaire de droite et du centre : Jacquie Graffe joue sa propre carte

jeudi 24 novembre 2016

Une conférence de presse pour affirmer que le conseil municipal de Paea est uni derrière la candidature  de François Fillon. (© Charles Taataroa)

Une conférence de presse pour affirmer que le conseil municipal de Paea est uni derrière la candidature de François Fillon. (© Charles Taataroa)

 

 

Le maire de Paea a confirmé hier que lui et son conseil municipal soutiendront la candidature de François Fillon au second tour de la primaire de la droite, samedi. Jacquie Graffe est pourtant Tapura huiraatira qui soutient Alain Juppé. Marcel Tuihani estime que c’est dans l’intérêt de la population de la commune. « Il ne s’agit pas d’un mariage de raison.”

 

 

Le maire de Paea Jacquie Graffe, membre du Tapura huiraatira, a tenu, hier matin, à la mairie, a une conférence de presse pour donner son point de vue sur les résultats du premier tour de la primaire de la droite, mais aussi sur sa décision prise pour le second tour. Lui et son conseil municipal soutiendront la candidature de François Fillon.

Marcel Tuihani, cadre du Tahoera’a, mais aussi conseiller municipal de Paea et actuel président de l’assemblée de la Polynésie française, votera pour le candidat soutenu par le Tahoera’a, comme il l’a fait au premier tour. Tous deux feront donc campagne pour la candidature de François Fillon pour ce second tour de la primaire de la droite.

À la question de savoir s’il y a derrière l’union de ces deux hommes de partis différents une stratégie politique, la réponse est non.

 

“J’assumerai mes responsabilités”

 

“On est là comme au premier tour pour soutenir un seul et même candidat”, répond Marcel Tuihani.  “Tout ce qui nous unit aujour-d’hui, c’est l’intérêt de la population de Paea.”

Le maire Jacquie Graffe n’a pas non plus mâché ses mots et précise que s’il est sanctionné par le Tapura huiraatira, il assumera ses responsabilités. “Si Édouard (Fritch, NDLR) est fâché après moi, il a tort. En démocratie, il faut laisser les gens s’exprimer. S’il doit prendre une sanction, j’assumerai. En tout cas, je ne pense pas qu’il va le faire. Il a besoin de moi.”

Le maire de Paea fait référence au vote du budget du Pays et se projette déjà pour les législatives. “J’ai écrit au président du Pays pour lui demander de présenter ma candidate en tant que candidate libre. J’attends qu’il me réponde.” Le maire de Paea parle ici de sa conseillère municipale Tepuaraurii Teriitahi, bien que celle-ci n’a pas encore pris de décision définitive.

Le maire de Paea indique que si Alain Juppé gagne la primaire, il ne voit pas d’inconvénient à le soutenir pour la course à l’Élysée. “Ce qui est certain, c’est que je ne voterai pas Marine Le Pen, ni un candidat de la gauche”, conclut-il.

 

C.T.

 

Marcel Tuihani, conseiller municipal de Paea : “La raison a ses limites lorsque la politique devient politicienne”

capture-decran-2016-11-24-a-09-23-46

 

“On s’est retrouvé derrière un seul candidat. À Paea, la population s’est retrouvée apaisée derrière cette campagne unie entre un représentant du Tapura huiraatira et un du Tahoera’a huiraatira. Il ne s’agit pas d’un mariage de raison. Ce qui m’a conduit à suivre le conseil municipal et le maire Jacquie Graffe, c’est la population.

Donc la raison a ses limites lorsque la politique devient politicienne. Il est vrai que certaines personnes à Paea ont souhaité que ce travail en commun puisse se poursuive après la primaire. Attendons. On ne peut pas anticiper sur l’avenir. Ce qui est certain, c’est que je suis très content d’avoir travaillé avec l’ensemble du conseil municipal de Paea à l’exception des représentants du Tavini. Ce qui nous anime pour ce second tour au sein du conseil municipal, c’est l’intérêt de la population.”

 

Jacquie Graffe, maire de Paea : “Si Édouard est fâché après moi, il a tort. En démocratie, il faut laisser les gens s’exprimer”

jacquie-graffe

 

Pourquoi avoir décidé de soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire de la droite et du centre alors que le Tapura huiraatira auquel vous appartenez est derrière Alain Juppé ?
On s’est réuni il y a une quinzaine de jours et on a pris la décision avec mon groupe et celui du Tahoera’a huiraatira de soutenir le même candidat, c’est-à-dire Nicolas Sarkozy au premier tour.

 

N’êtes-vous pas en porte-à-faux avec votre propre groupe politique ?
C’est une histoire qui fait beaucoup de bruit en ce moment. On a décidé avec le comité du Tapura qu’on allait soutenir Juppé. Mais avant cette réunion, j’avais déjà annoncé que j’allais soutenir Sarkozy. Donc mon choix était déjà fait avant cette réunion.

 

Concrètement, vous êtes toujours au Tapura huiraatira ?
Je suis toujours au Tapura et je suis fier d’y appartenir. Au Tapura, je pense qu’on doit respecter les idées de certains leaders de partis.

 

Si au second tour, François Fillon ne passe pas, qu’allez-vous faire ?
Je réunirai les gens qui m’ont soutenu pour demander ce que l’on fera. Je soutiendrai Alain Juppé, mais pas parce que le Tapura huiraatira (qui soutient le maire de Bordeaux, NDLR) me l’aura demandé.

 

Pourquoi cette conférence de presse avec le président délégué du Tahoera’a. Qu’est-ce que cela augure ?
J’ai tenu une conférence de presse avec deux élus municipaux. Le président de l’assemblée était là en tant que conseiller municipal et Lois Salmon en tant que conseillère municipale. C’est le conseil municipal de Paea qui a décidé de soutenir le même candidat.

 

Vous disiez que si Édouard Fritch vous sanctionne, vous assumerez, mais vous affirmez qu’il ne le fera pas parce qu’il a besoin de vous…
Ça veut tout dire. J’ai été l’un des premiers à monter le Tapura. J’ai été le premier à sauter la barrière. Si Édouard (Fritch, NDLR) est fâché après moi, il a tort. En démocratie, il faut laisser les gens s’exprimer.

 

Êtes-vous déçu parce que le Tapura n’a pas retenu votre candidate pour les prochaines législatives ?
Cette affaire n’est pas terminée. Je suis en train de convaincre Édouard Fritch pour lui dire que nous avons la meilleure candidate à Paea. Je pense qu’elle a plus de chances d’être élue que celle de Mahina.

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote
Aucun sondage.
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete