Procès des agresseurs présumés de Paul Ley : les trois accusés ressortent libres

    jeudi 26 mai 2016

    Hier, la cour d’assises  a décidé de condamner Patrice L., Bryan R., et Théodore T. à, respectivement, cinq ans de prison dont trois et demi avec sursis, deux ans dont un avec sursis et trois ans dont deux avec sursis. Ces condamnations sont couvertes par l’année de détention provisoire que les accusés ont déjà fait lors de l’instruction de l’affaire. Ils sont donc ressortis libres, hier soir, du palais de justice.

    L’avocat général de la cour d’assises avait, pour sa part, requis cinq ans pour Patrice L., trois ans pour Bryan R. et deux ans pour Théodore T. Des peines contre ces trois jeunes hommes qui étaient sur les lieux de l’agression de Paul Ley ce soir de juin 2012. Une agression qui avait rendu l’homme de 74 ans totalement infirme, avant qu’il ne décède huit mois plus tard.
    Les deux mineurs qui ont porté les coups ont, quant à eux, déjà été jugés. Ils ont respectivement été condamnés en 2013 à six ans et quatre ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis.

    Après une journée passée à revivre les faits en début de semaine, la journée d’hier faisait la place à l’étude du profil psychologique des trois hommes avant de laisser la parole aux avocats. Personnalité faible et influençable pour Patrice L., faible psychologiquement pour Bryan R., idem pour Théodore T. Des profils finalement assez similaires dans un groupe de pieds nickelés porté par deux jeunes de 15 et 16 ans à l’époque et surtout porté par les effluves psychédéliques du pakalolo.

    Pour l’avocat de la partie civile, Me Usang, cette sordide soirée, au cours de laquelle les uns et les autres déclarent ne pas avoir le même niveau de responsabilité, ne doit pas mettre de côté que tout le monde était présent sur les lieux ce soir-là. “Les majeurs disent aujourd’hui que ce sont les mineurs qui ont tout fait… N’ont-ils pas été les initiateurs de cette soirée ?”, expliquait-il en préambule.
    Et de poursuivre plus incisif : “Ils tentent de corriger ce qu’ils ont pu déclarer en garde à vue. La posture d’aujourd’hui est beaucoup trop éloignée de leurs déclarations lorsqu’ils ont été arrêtés.”

    Requalification des faits

    Lors de cette seconde journée d’audience, l’avocat général lui-même est revenu sur l’ordonnance de renvoi. Les trois accusés présents  encouraient la perpétuité puisque présentés pour violences ayant entraîné la mort. Une qualification transformée en violences ayant entraîné une infirmité permanente avec une peine plafond bien moins lourde.

    Une requalification liée à la difficulté de définir si les coups reçus ce soir-là avaient provoqué la mort de Paul Ley huit mois plus tard.
    Me Usang, pour sa part, en était convaincu. “Un témoin dit qu’il avait vu Paul Ley faire ses courses la veille. Il allait très bien. Le 12 juin, il allait chercher sa baguette, sa Dépêche et son Sprite… Le lendemain, sa vie s’est arrêtée. Il était devenu totalement dépendant de sa famille.” L’avocat général est allé dans ce sens. Revenant sur “la réalité de l’horreur” avec les fractures du nez, des sinus, le traumatisme crânien, les deux matelas laissés sur la victime, il a demandé à la cour “si tout le monde n’a pas frappé, tout le monde doit supporter la responsabilité des actes. (…) C’est une action commune, la violence concerne tous ceux qui y ont participé.”

    Difficile définition des causes

    L’après-midi, la défense est revenue, quant à elle, sur les circonstances du drame et les responsabilités différentes les uns des autres. Bryan R. et Théodore T. n’étaient pas présents dans la maison lorsque les coups ont été portés sur Paul Ley. De plus, si les mineurs avaient déjà été condamnés à six et quatre ans alors qu’ils étaient les porteurs des coups, alors leurs clients n’avaient pas à avoir de peines supérieures, fussent-ils majeurs au moment des faits.
    Et bien sûr, l’incertitude que les coups portés huit mois plus tôt aient été les réelles causes du décès de la victime.
    Ce matin, c’est un procès pour viol sur mineure qui sera ouvert sur deux jours.

    Compte rendu d’audience B.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete