Procès en appel Salmon contre employés de la délégation de la Polynésie française

    mercredi 25 mai 2016

    Jugée en première instance le 18 décembre 2014, l’affaire de harcèlement moral opposant Maeva Salmon, ancienne déléguée de la Polynésie française à Paris, à cinq membres de son personnel, a été examinée, mardi, par la première chambre de la cour d’appel de Paris.
    À l’issue de plus de six heures d’audience, la surprise est venue d’abord de l’avocat général qui, à l’opposé de son homologue du tribunal de grande instance, a demandé la relaxe de Maeva Salmon, juste avant que les défenseurs de cette dernière transforment les parties civiles en bourreaux de leur chef et non plus en victimes. Bien entendu, ils demandent eux aussi la relaxe.
    Plus de détails sur cette volte-face dans notre prochaine édition.  
    Ph. B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete