Projet de Hao, la route en fin d’année, les constructions en 2016

    mercredi 10 juin 2015

    Le président Edouard Fritch a fait le bilan de sa semaine en Chine. De nombreuses rencontres ont été menées et des projets évoqués. Pour l’heure, seul le projet de Hao sonne comme concret.
     
    Lors de son premier séjour en Chine, Jean-Christophe Bouissou était revenu emballé par le pays, ce qu’il en avait vu, les rencontres qu’il avait pu tenir. Hier, Edouard Fritch a témoigné du même enthousiasme à son retour de l’Empire du milieu. Un sourire malgré tout emprunté de gravité, de quelques cernes aussi après une semaine de rencontres et de visites.
    « Nous avons reçu l’intérêt de toutes les entreprises que nous avons visité », s’est réjouit le président du pays. « Toutes sont prêtes à investir en ayant recours à l’emploi local avec une forte implication des entreprises polynésiennes. »
    Depuis deux ans, sous Flosse comme sous Fritch, lorsque l’on parle de la Chine, c’est tous les jours Noël. Des projets, des hôtels, des milliards… des emplois aussi. Récemment, seul le chikungunya a créé de l’emploi partiel pour remplacer les malades et les yuans se font attendre.
     
    Trois idées fortes dans les bagages
     
    Edouard Fritch continue à travailler sur le sujet, sachant que Paris ne s’est pas fait en un jour. De son séjour, il est revenu avec trois signatures  et trois idées fortes.
    La première consistait à présenter des projets indentifiés aux investisseurs pour que ces derniers voient s’ils y adhèrent ou non.
    « Nous avons présenté cinq projets. La route entre Punaauia et Taravao, l’aéroport de Bora Bora, le port de Faratea, le projet d’hôtel à Moorea et un autre projet d’hôtel à Huahine. La Banque de développement de Chine est prête à nous aider », explique le président qui sait que pour l’heure, ces aides ne sont pas possibles eu égard au flou qui entoure les banques chinoises et qui effrayent quelque peu les banques européennes. Malgré tout, la China Development bank et la Polynésie française devraient commencer à travailler ensemble au sein d’un comité de 20 personnes (10 de Chine, 10 de Polynésie) pour étudier la viabilité et la faisabilité des projets.
    La seconde idée forte concerne l’environnement. La délégation composée du président du Pays, Edouard Fritch, et des deux ministres Jean-Christophe Bouissou et Albert Solia sont allés à la rencontre de la société Shunfeng clean energy pour voir les potentiels marges de développement des énergies propres en Polynésie française. Des accords pour mener des études stratégiques y ont été signés.
    Enfin, dans le cadre d’un accord « gagnant-gagnant », les autorités chinoises ont expliqué leur concept de « route de la soie » qui consiste à coopérer avec les pays « pour le bien être des populations et dans le respect de l’environnement », expliquait candide Edouard Fritch.
     
    Le projet de Hao avance
     
    Concernant le projet le plus avancé de tous au milieu des déclarations d’intentions, celui de Hao va s’accélérer. Les deux parties se sont engagées pour réduire les délais de traitement des dossiers. « Nous nous sommes obligés à mener l’opération de nettoyage du site et à faire la route de contournement avec un mur de protection rapidement », a expliqué Edouard Fritch. « Tahiti Nui Ocean Food devrait déposer ses permis en septembre, nous réaliserons alors la route pour être prêts pour la fin de l’année. Les Chinois pourront alors prendre le relais », a-t-il poursuivi. Les autorisations de permis de construire pourraient être délivrés vers le mois de décembre de cette année.
     
    Bertrand Prévost

    Lire aussi l’interview du président Edouard Fritch dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

    Les trois signatures

    Avec Hainan Airlines
    La société confirme la création d’une société basée en Polynésie française pour ses projets d’investissements touristiques. Hainan propose de transporter les touristes chinois vers la Polynésie française et a déjà programmé des vols charters. Hainan propose également d’acheter des hôtels existants et d’en construire de nouveaux. Hainan est aussi intéressée par le golf d’Atimaono.
     
    Avec Shunfeng clean energy

    Le Pays a signé avec sa filiale, Suntech pour proposer des solutions adaptées à la zone urbaine de Tahiti, aux îles hautes et aux îles basses, en fonction des ressources. La société installera aussi une énergie propre et autosuffisante sur le site de Tahiti Nui Ocean Food à Hao
     
    Avec Tahiti Nui Ocean Food
    Un procès verbal de réunion a été dressé entre le Pays et la société afin de concrétiser le calendrier pour le projet aquacole de Hao dans les meilleurs délais.

    Tôt of 2015-06-10 12:45:00
    Des paroles de politicars qui se placent et ne foutent rien, sauf voyager..'.'rien depuis 2 ans!
    lolo98719 2015-06-10 07:12:00
    On ne peut attraper qu'une fois le, chicungunya......alors oui il faut avancer. Continuez.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete