Habillage fond de site

PROJET DE VILLAGE TAHITIEN – Le gouvernement veut rassurer

lundi 15 juillet 2019

“Il y aura une consultation de tous les propriétaires d’hôtels en Polynésie, une consultation de tous ceux qui ont manifesté un intérêt, pour présenter un projet. Et ils seront entendus par le comité de pilotage”, dixit Teva Rohfritsch. (© Christophe Cozette)

“Il y aura une consultation de tous les propriétaires d’hôtels en Polynésie, une consultation de tous ceux qui ont manifesté un intérêt, pour présenter un projet. Et ils seront entendus par le comité de pilotage”, dixit Teva Rohfritsch. (© Christophe Cozette)

Non, “le Village tahitien n’est pas mort” . C’est le message du gouvernement Fritch. Après l’échec avec le groupe néo-zélandais Kaitiaki Tagaloa qui n’a pas pu réunir les fonds nécessaires pour la construction d’hôtels, le Comité de pilotage (Copil) du Village tahitien s’est réuni vendredi matin à la présidence afin de préparer de nouvelles consultations dans le cadre de l’attribution des six lots d’hébergements touristiques, sur les 16 lots du projet global du Village tahitien.

Le vice-président du gouvernement en charge des grands travaux, Teva Rohfritsch, a en outre annoncé la mise en route du projet de centre des congrès ainsi que les premiers aménagements du site.

 

Quelle a été la teneur de cette réunion du Copil ?

On a parlé de l’ensemble du Village tahitien, puisque ce sont 16 lots, avec un palais des congrès, une marina, un parc, une plage publique, des hôtels, des condominiums, et aussi un centre scénographique culturel et un centre commercial.

C’est donc un point global sur l’ensemble qui sera fait mensuellement à partir du second semestre. Nous avons fait le point sur les aménagements des premiers lots qui vont démarrer d’ici la fin de l’année Et le stockage des matériaux. On a émis les pistes d’ouverture de carrière qui seront faites, en discussion avec les propriétaires terriens et les communes concernées.

On a aussi fait le point sur l’appel à projets qui a conclu sur le fait que les Maoris qui s’étaient positionnés n’ont pas réussi à réunir le financement.

 

Vous n’avez plus d’investisseurs sur le projet, actuellement ?

Il n’y a plus d’investisseurs maoris sur les hôtels mais le projet du Village tahitien ne se résume pas aux quatre hôtels. Nous avons adopté une nouvelle démarche pour pouvoir contacter d’autres investisseurs.

Spontanément, depuis l’annonce de la fin de la procédure avec Kaitiaki Tagaloa, nous avons reçu à ce jour des manifestations d’intérêt de trois porteurs de projets.

Je ne suis pas celui qui va dire qui est le bon porteur de projet. Nous avons adopté une méthode avec le comité de pilotage. Il y aura une consultation de tous les propriétaires d’hôtels en Polynésie, une consultation de tous ceux qui ont manifesté un intérêt, pour présenter un projet et ils seront entendus par le comité de pilotage.

 

Pourquoi les investisseurs locaux ne se sont pas manifestés ?

Il faut leur demander. On a fait appel à tout le monde, avant les élections territoriales, l’année dernière. L’appel à projets était à tout le monde, locaux comme étrangers. Il faut leur poser la question, ce n’est pas à moi de répondre. Ce que l’on souhaite aujourd’hui, c’est à nouveau qu’ils puissent se positionner. Ce que je peux vous dire, c’est que y compris des locaux se positionneront.

 

Que va-t-il se passer dans les semaines à venir ?

Il y a des aménagements qui vont démarrer, en fonction des lots. Nous sommes en ce moment, en dialogue compétitif avec des cabinets d’architectes, pour la réalisation du centre des congrès. Il faut savoir qu’il y a une vingtaine de candidatures déposées pour ce centre des congrès, parmi lesquelles de grandes signatures internationales. Nous allons en retenir quatre, qui vont être challengées, pour pouvoir présenter le meilleur projet. Et cela commence dès le mois de septembre.

 

La non présence des Maoris n’arrête pas le projet, donc ?

Mais pas du tout. J’étais à Paris et j’ai vu un certain nombre de reportages qui disaient que le village est mort, cela s’arrête. Pas du tout, le Village continue ; il y a eu un coup d’arrêt. Il y a eu une déception que l’on partage tous, puisqu’on aurait souhaité que nos investisseurs maoris réunissent les fonds mais je l’ai également dis depuis le début : il n’était pas question de signer, pour le gouvernement, si la garantie financière n’était pas présente.

Si on avait signé, que se serait-il passé ? Les Maoris seraient bailleurs pendant 70 ans d’un terrain sans que nous soyons sûrs qu’ils démarrent. Ce n’est pas ce que nous avons souhaité. De notre côté, les baux étaient prêts et eux souhaitaient signer mais pas question de signer sans garanties. Mais j’ai bon espoir qu’on aboutisse.

 

Ces nouvelles propositions concernent les six lots où ils peuvent en choisir moins ?

Depuis le début, c’est par lots. Je souhaiterais apporter une précision. J’ai vu sur une chaîne que le Village tahitien a coûté 700 millions de francs. Il n’a pas coûté 700 millions. Ne pas le confondre avec le Mahana beach.

Pour l’instant, avec la procédure d’appel à projets, la mise au point des baux, les consultations juridiques, on est autour de 55 millions de francs. C’est une somme importante mais ce n’est pas 700 millions de francs.

 

Quelle est votre analyse de cet échec avec les Maoris ? Il ne fallait peut-être pas les choisir…

Ils ont remporté un concours, ils nous ont avancé des garanties financières mais, au moment de signer, ils ne les avaient pas. Cela se passe dans tous les concours du monde et c’est bien pour cela qu’il y a une période d’ajustements. Mais le projet ne s’arrête pas là.

Maintenant que le centre des congrès est lancé, et dès que la construction va démarrer à la descente de la RDO, cela va donner encore plus d’intérêt à faire des hôtels juste en bas.

 

Vu les sommes importantes, un bail de 70 ans n’est pas trop court ?

On n’a jamais fait aussi long en Polynésie.

 

Propos recueillis par Christophe Cozette

 

village tahitien

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete