Habillage fond de site

Le projet national Rêves de gosse débarque en Polynésie

mercredi 18 octobre 2017

rêve de gosse handicap ciel

Durant la matinée, les élèves de l’école Saint-Paul-Sainte-Thérèse se sont mis à la place d’enfants handicapés, se déplaçant en fauteuil roulant électrique ou manuel, en compagnie d’enfants qui ont véritablement un handicap. (© John Hiongue/LDT)


L’association Les Chevaliers du ciel a désormais une antenne en Polynésie avec l’association Tamarii du ciel. Le projet Rêves de gosse met en contact une classe de CM1 de l’école Saint-Paul-Sainte-Thérèse et des enfants handicapés du centre de la Fraternité chrétienne.  Le rêve des enfants se concrétisera au mois de mai 2018 par des tours d’avion à bord d’un Casa de l’armée de l’air.

La jeune association Les Tamarii du ciel , fondée en août, est présidée par une jeune femme dynamique, Carole Herraïz, avec comme vice-président, le commandant d’escadron Casa à Tahiti, Issam Yagoubi.

Particularité : cette association est rattachée à l’association nationale Les Chevaliers du ciel, qui fait rêver des écoliers aux quatre coins de l’Hexagone, depuis de nombreuses années.

“On a créé l’association pour relayer le projet Rêves de gosse, en Polynésie. Il existe, depuis peu, une antenne en Polynésie française. L’association Les Chevaliers du ciel est placée sous le haut patronage du président de la République, Emmanuel Macron, mais à Tahiti, nous avons trouvé notre marraine qui est la députée Nicole Sanquer. Nous avons aussi des parrains de cœur, que nous présenterons au mois de janvier 2018, à l’occasion d’une nouvelle rencontre entre les enfants, à l’école Saint-Paul-Sainte-Thérèse,” commente Carole Herraïz.

Cette association a décidé d’œuvrer, aidée des 24 élèves de la classe de CM1 F de l’enseignante Laetitia Manarani, de l’école primaire Saint-Paul-Sainte-Thérèse. Ils iront avec l’association à la rencontre des enfants handicapés du centre de la Fraternité chrétienne.

Cette première rencontre a eu lieu lundi, dans une ambiance festive. Il s’agissait de prises de contact et d’échanges. Le projet ne s’arrête pas là (lire la réaction ci-dessous de la directrice Tina Fareata-Mara).

 

Un projet qui s’inscrit dans le projet d’établissement

 

“C’est en sortant de la salle de projection de la Maison de la culture, après avoir  vu, avec mon mari, le documentaire Alors on danse, dans le cadre du dernier Fifo, qu’a émergé l’idée de réaliser, ici, sur le fenua, le projet Rêves de gosse. On a pris contact avec l’association Les Chevaliers du ciel.  j’en ai parlé un jour à une enseignante de l’école Saint-Paul-Sainte-Thérèse, qui a tout de suite répercuté l’information à sa directrice, Tina Fareata-Mara, qui a été enthousiasmée par ce projet national. On a tout de suite pensé aux enfants de la Fraternité chrétienne car le cœur du projet est d’organiser une rencontre entre des enfants ‘normaux’ et les enfants ‘différents’, extraordinaires. C’est ainsi que ce projet est arrivé dans cette école privée et à la Fraternité chrétienne”, relate-t-elle.

La thématique commune concerne le milieu aérien. Les choix  sont très libres sur des sujets à traiter, comme l’air, l’espace, les avions.

Lundi  dernier, Il s’agissait d’une première prise de contact entre les enfants des deux établissements. La suite du travail permettra à chaque groupe de travailler de son côté, en fonction des niveaux de chacun.

Il est prévu que les enfants créent le logo de l’association Tamarii du ciel. Ce projet pédagogique,  s’inscrivant dans le projet d’établissement, devrait se terminer au mois de mai 2018, par des tours d’avion, dans le ciel polynésien.

À Tahiti, on dispose de deux Casa, basés à l’aéroport avec six pilotes et quatre mécaniciens.

En attendant, les enfants se sont donc rencontrés lundi et ont participé avec enthousiasme aux ateliers proposés par les trois enseignants spécialisés, Magalie Herveguen, Patrick Nadeau et Célia Landré, de la Fraternité chrétienne, sous le regard de l’attachée parlementaire de Nicole Sanquer, Leila Auméran.

“Concernant la Fraternité chrétienne,  50 élèves vont travailler sur ce projet. Les écoliers de Saint-Paul-Sainte-Thérèse ont d’abord visité nos locaux et ont participé aux ateliers sportifs avec nos élèves handicapés. La matinée s’est achevée avec un tirage au sort définissant les équipes binômes. Sur les 50 élèves, seules 24  peuvent participer aux différentes étapes du projet. Chacun a aujourd’hui son binôme : un élève de l’école Saint-Paul-Sainte-Thérèse travaillera avec un élève de la Fraternité chrétienne,” rajoute Célia Landré.

Le lundi 22 janvier 2018, les binômes se rencontreront de nouveau, cette fois-ci à l’école Saint-Paul-Sainte-Thérèse, pour la suite des échanges.

De notre correspondant J.H.

 

tina fareata-mara calendrier rêves de gosse chevalier du ciel

523
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete