Habillage fond de site

Projet du Village tahitien : retour à la case départ confirmé

jeudi 4 juillet 2019

village tahitien

(© DR)

“Malgré les prolongations de la période de mise au point des contrats, le conseil d’administration de TNAD a pris acte de l’incapacité des lauréats de l’appel à projet à réunir les conditions contractuelles prévues par le protocole d’engagement en vue de la signature des contrats.”

TNAD vient de confirmer, ce mercredi, le fait que le Groupement maori Kaitiaki Tagaloa, lauréat, le 13 avril 2018, des six lots d’hébergement de l’appel à projets concernant le Village tahitien (qui en compte seize) n’est plus en piste. L’information avait été donnée par Radio 1.

Le 17 août 2018, le Groupement avait signé avec TNAD, le protocole d’engagement marquant le début de la période de mise au point des contrats de 200 jours, en vue de la signature des contrats définitifs.

À la date du 22 mars 2019, le groupement Kaitiaki Tagaloa n’avait toujours pas produit les pièces nécessaires à la signature des contrats, et avait donc sollicité un délai supplémentaire afin de pouvoir respecter ses engagements contractuels.

Au vu de l’ampleur du projet, TNAD, en accord avec le gouvernement de la Polynésie française, avait répondu favorablement à cette demande et octroyé un report de délai jusqu’au 6 mai, qui a été étendu au 30 juin, à la suite d’une nouvelle demande du groupement d’investisseur lauréat.

Mardi, le conseil d’administration de l’établissement public TNAD s’est tenu et “a procédé à l’examen de la situation” du projet du Village tahitien… qui repasse par la case départ.

Le vice-président Teva Rohfritsch a demandé à TNAD de réunir le comité de pilotage du Village tahitien sous dix jours “afin de valider les options pour mener de nouvelles consultations dans le cadre de l’attribution des six lots d’hébergements touristiques”.

Pour rappel, TNAD avait procédé au lancement d’une procédure dite d’appel à projets, en novembre 2017, afin de désigner, pour chacun des six lots identifiés, un lauréat avec lequel il cosignerait un contrat l’autorisant à occuper une dépendance de son domaine public lui permettant de réaliser son projet.

 

YR

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete