P’tiki, un doudou polynésien

    lundi 7 septembre 2015

    Souhaitant offrir un nounours local à ses enfants, Nicolas Perez a fait fabriquer il y a un an 200 peluches imitant la forme emblématique du tiki polynésien. Face au succès inattendu de ses P’tiki, il s’apprête à en commercialiser 1 500 de plus au fenua, et 500 en métropole.  Dans l’espoir d’en faire les “ambassadeurs” de la culture locale,
    le papa a aussi mis en ligne des feuilles de coloriage de fruits endémiques et des lignes d’écriture trilingue en anglais, français et, bien sûr, tahitien.

    “L’objectif principal, c’était d’offrir deux peluches locales à mes gamins.” Nicolas Perez a 38 ans. Il est photographe, chargé de com’ à mi-temps et cogérant d’une société d’animation culturelle. Il y a un an, il a aussi reçu sa première livraison de P’tiki, des peluches brun clair de 25 cm, la tête au carré et les narines en spirale, portant pareu et fleur de tiare… “J’en avais fait faire 200 exemplaires, tout est parti en six jours”, raconte-t-il.
    L’idée a germé d’une tiare Tahiti posée sur une table et d’un reportage sur les peluches Tour Eiffel vendues à Paris. “C’était en 2007, ça faisait dix ans que j’étais en Polynésie française”, raconte Nicolas Perez. “Et je constatais que la plupart des touristes qui venaient ici étaient des parents ou des grands-parents qui n’avaient pas grand-chose à rapporter de Tahiti à leurs enfants ou petits-enfants, si ce n’est une chemise à fleurs ou un collier avec une dent de requin en plastique…”
    Le projet de créer une peluche locale pousse donc dans la tête du photographe, qui part sur la forme “emblématique” du tiki. En 2010, puis en 2013, les naissances de ses fils Noa et Leny boostent sa détermination. “Ils n’avaient dans leur chambre que des peluches en forme de girafe ou d’hippopotame, mais rien en forme de personnages que l’on retrouve ici”, se souvient-il. “J’ai donc eu envie de créer une peluche “endémique”. J’ai demandé à des artistes de conceptualiser ce que j’avais dans la tête. Je me suis beaucoup inspiré de ce tiki-là, que j’avais à la maison”, raconte Nicolas Perez, en désignant une statuette brune. “Et j’ai eu la chance de tomber sur la personne qui fabriquait les mascottes de la Coupe du monde 2013 de beach soccer.”
    C’est elle qui se chargera de faire fabriquer -“en Chine pour avoir des coûts cohérents”- les premiers prototypes de la peluche baptisée P’tiki. Fin 2014, lorsque les 200 premiers débarquent enfin au fenua, l’engouement le surprend. “Les gens m’ont dit : “C’est génial, nous, on a envie de ça !” J’ai contacté plusieurs commerces de la ville. Pour eux, ce n’était pas la promesse d’une grande fortune, mais c’était un produit d’appel qui les a persuadés”, explique Nicolas Perez.
    Immédiatement, une seconde tournée est lancée. Cette fois-ci, 2 000 peluches sont commandées et le photographe décide de se passer d’intermédiaire. Tout juste dégote-t-il un coordinateur en Chine pour faire le lien avec le fabriquant qu’il a choisi après ses recherches sur les forums. Au fenua, il rémunère aussi quelques mama pour coudre les pareu enroulés autour des P’tiki et qui, une fois dépliés, peuvent servir de pochettes cadeau.

    “Un petit ambassadeur de la culture polynésienne”

    Les cartons sont arrivés il y a seulement quatre jours et peuplent encore son salon, sur les hauteurs de Papeete. Dans les jours qui viennent, 1 500 peluches seront donc mises en vente à 3 400 F sur son site Internet ou distribuées par les commerçants du fenua, comme le bureau de tabac Les Alizés, Elvis Shop ou le magasin Rose et Bleu à Mamao. “Je vais aussi démarcher les boutiques de l’aéroport et des hôtels”, explique-t-il. Cinq cents autres exemplaires sont partis pour la métropole, où ils seront commercialisés en ligne par la Boutique du monoï.
    “Mais à la base, je l’ai fait pour mes enfants, donc je ne veux pas m’arrêter à quelque chose de mercantile”, assure Nicolas Perez. “J’ai donc créé des supports pédagogiques en ligne. Par exemple, les parents peuvent imprimer gratuitement des pages de coloriage ou d’alphabet à l’effigie de P’tiki, avec des mots trilingues : tahitien, français et anglais.”
    Le papa travaille aussi à la création d’une mascotte à taille humaine qu’il souhaiterait balader dans des écoles ou des hôpitaux, et a demandé aux auteurs des Comptines de Tahiti d’enregistrer deux chansons sur P’tiki. “J’aimerais aujourd’hui donner une identité ma’ohi à P’tiki pour qu’il soit un petit ambassadeur de la culture polynésienne. À ce stade, j’ai vécu presque plus de temps en Polynésie qu’en métropole. C’est donc pour moi une façon de témoigner mon attachement à cette culture.”
    La société Polynesian Planner, dans laquelle il est associé, a pour vocation de faire découvrir de façon ludique le patrimoine immatériel du fenua : la danse, la musique, les sports traditionnels… “C’est assez logique de prolonger cette idée avec les plus petits”, assure Nicolas Perez. “Mais avec P’tiki, je n’ai aucun objectif particulier. Je ne veux pas perdre d’argent – j’ai déjà investi quelques millions de francs –, mais je ne compte pas non plus vivre de ça. J’espère juste que mon P’tiki deviendra un petit personnage et que mes gamins seront fiers de moi.”
    Marie Guitton

    Infos utiles

    Pour commander des peluches ou télécharger gratuitement du matériel pédagogique
    Facebook : P’tiki de Tahiti
    Web : www.ptiki-tahiti.com

    P'tiki 2015-09-08 06:57:00
    facebook P'tiki de Tahiti. Pour la métropole le site La Boutique du Monoï proposera à la mi-octobre des peluches P'tiki. Mauruuru roa à tous de votre soutien. P'tiki ;)
    P'tiki 2015-09-08 06:55:00
    Ia oarana à tous ! Navré pour les désagréments sur le site internet... Mais après une petite maintenance tout est revenu dans l'ordre. Pour information le site ne permet pas encore de commander des peluches mais vous pouvez me contacter sur ma.page
    girault cinderella 2015-09-08 00:18:00
    Bonjour je n''arrive pas à ouvrir votre page boutique je voudrais commander 2 doudous P''tiki pour mon fils qui va bientôt naître (papa tahitien ) pouvez vous me dire comment faire (de métropole )?? Merci
    jdz 2015-09-07 22:56:00
    Accès impossible à la boutique.
    Avez-vous une adresse pour l'achat en métropole?
    Merci
    raf 2015-09-07 21:00:00
    Eh bien moi ça fonctionne très bien le lien alors bravo Nicolas pour tout ça :).
    Ange de Bastia
    Pauline 2015-09-07 16:09:00
    Super produit ET lancement raté Nico.... 3 pages sur cinq de ton site ne fonctionnent pas, y compris la plus importante: la page pour commander.
    En tant que journaliste et chargé de com', as-tu vraiment fait de ton mieux ?
    sandrine guyonnet 2015-09-07 15:28:00
    Le lien est désormais le bon.
    Louis Bresson 2015-09-07 12:21:00
    "Page not found", m'indique mon ordinateur lorsque je clique sur le lien. Bravo Nicolas, je te souhaite la réussite... mais donne-nous le bon lien, merci (pour mes petits enfants).
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete