Habillage fond de site

Pueu – Une fresque chargée d’histoires

lundi 12 août 2019

Terai et son fils, Teanuanua, à côté du Cagou, emblème familial, en tant que symbole de la Nouvelle-Calédonie. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Terai et son fils, Teanuanua, à côté du Cagou, emblème familial, en tant que symbole de la Nouvelle-Calédonie. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Une fresque du graveur Next suscite la curiosité, à Pueu. Elle a été réalisée à la demande d’un habitant, Terai, en hommage à son père. Le graffeur a intégré tous les symboles qui représentent la famille de Terai.

Impossible de manquer l’attraction du moment à Pueu. Longue d’une trentaine de mètres, pour deux mètres de haut, une superbe fresque colorée a fait son apparition, début juin, au PK 6,800, côté mer. De sa conception jusqu’à aujourd’hui, elle suscite la curiosité des passants et intrigue les riverains, peu habitués à ce genre d’ouvrage dans le secteur. Tout a commencé par un déménagement.

“J’ai grandi à Afaahiti et on a acheté ce terrain en avril 2018. Pour se protéger du bruit, on a remplacé le grillage qui était en bord de route par un mur, dans l’idée de s’en servir comme support pour une fresque, en hommage à mon père, Aimeho Charousset, qui est décédé en 2013. Il avait lui-même réalisé une fresque à la fin des années 1990, à l’aéroport de Faa’a”, raconte Terai, en tant que propriétaire.

 

Une empreinte familiale

 

Alors qu’il était à la recherche d’un artiste, il croise par hasard le chemin de Ruita Tehoiri, alias Next, en pleine réalisation d’une fresque à Punaauia.

“J’ai commencé à dessiner à l’école, quand je m’ennuyais en cours, mais je me suis vraiment lancé dans l’art quand j’ai quitté mon île pour suivre des études d’électrotechnique à Tahiti. Je fais des petits boulots, en espérant pouvoir un jour vivre de ma passion pour la peinture”, confie le talentueux graffeur de 28 ans, originaire de Tubuai, où il est retourné en juillet pour décorer les baraques foraines.

Quelques jours après la fameuse rencontre, il était à l’oeuvre à Pueu. “Je lui ai donné les idées et il s’est chargé de les illustrer, avec un copain à lui pour l’aider. C’était folklorique, parce qu’il s’est mis à pleuvoir, donc j’ai été obligé d’installer des bâches pour qu’ils puissent continuer à peindre”, se souvient Terai, impressionné par la dextérité de Next, qui a tout réalisé à la bombe, en seulement un jour et demi.

“On voulait représenter une histoire autour de la Presqu’île. De gauche à droite, on voit le motu Nono d’Afaahiti, puis, comme on aime bien la mer et la pêche, il y a un thon, un ha’ura et un mahi mahi, pour finir par une cascade et des étoiles. Comme ma femme et mon fils sont nés en Nouvelle-Calédonie, on a ajouté un Cagou, qui est un oiseau typique de là-bas. L’arc-en-ciel, c’est pour mon fils, Teanuanua”, explique le propriétaire, ravi du résultat, au point d’envisager de recontacter l’artiste pour poursuivre l’embellissement du mur, côté jardin, souhaitant reproduire la fresque de son père, cette dernière n’étant plus visible aujourd’hui.

 

A.-C.B.

 

fresque next

C’est l’attraction du moment à Pueu ! (© Anne-Charlotte Bouleau)

1 fresque next

“Quel Polynésien n’a jamais rêvé d’attraper un gros poisson dans sa vie ?”, lance Next, inspiré par le sujet. Photo : Anne-Charlotte Bouleau

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete