Pueu – Les priorités de Moana Lehartel

    lundi 11 avril 2016

    Il en avait fait la promesse lors de sa campagne. Deux ans après les élections municipales, Moana Lehartel, deuxième adjoint au maire de Taiarapu-Est, organisait une réunion publique, samedi dernier, à son domicile de Pueu, pour faire le point sur les objectifs qu’il s’était fixés.
    Une trentaine de personnes, tous quartiers et tous âges confondus, était réunie pour l’occasion, en présence de deux autres élus de la commune. Moana Lehartel est revenu sur les dix grands chapitres de son programme, des équipements et travaux à la jeunesse, en passant par la question de l’emploi, laissant à chacun la possibilité de s’exprimer, le point le plus sensible concernant visiblement la question de l’eau. “Il y a eu beaucoup d’interrogations à ce sujet. Ici, c’est moins un problème de qualité que de quantité, étant donné l’étirement de notre réseau et son état. Malheureusement, dans ce domaine, le nerf de la guerre, c’est le financement. Mais on y arrivera, petit à petit”, assure l’élu. Par le biais du contrat de projets, des travaux de rénovation pourraient en effet intervenir d’ici la fin de l’année.

    Reconstructions et développement
    Suite au récent vote du budget primitif, la section de commune devrait également se voir dotée d’une tractopelle au cours de l’année.
    Côté éducation, la reconstruction de l’école Hélène-Auffray, attendue depuis dix ans, devrait commencer d’ici fin juin, pour une première rentrée programmée en janvier 2018.
    La reconstruction de la salle omnisports – fermée en 2010, puis démolie en 2015 –, constitue un autre projet phare. La reprise du chantier, très attendue par la population, pourrait intervenir l’année prochaine.
    “Ce sera une salle polyvalente, pour les sports, les fêtes, le Heiva ou les messes œcuméniques, et insonorisée, pour ne pas déranger le voisinage”, précise Moana Lehartel, qui s’est également attardé sur le projet Integre (Initiative des territoires pour la gestion régionale de l’environnement, NDLR), visant à protéger le récif frangeant et à réhabiliter la vallée Ahaavini, par le biais du tracé d’un parcours pédestre, avec toutes les possibilités que cela sous-entend en termes de création d’emplois et de valorisation du patrimoine, à la fois sur le plan culturel et environnemental.

    Défusion : le projet de référendum se confirme
    Enfin, l’élu est revenu sur le point primordial de son programme.
    “Séparer la commune associée de Pueu de Taiarapu-Est pour l’ériger en commune de plein exercice et mettre en place une intercommunalité des quatre communes pour mutualiser les moyens”.
    Quarante ans après son père, Coco Lehartel, chef de district puis maire délégué de Pueu, Moana Lehartel est plus que jamais engagé en faveur de la défusion (lire notre édition du 10 décembre 2015) et se tourne, pour ce faire, vers l’organisation d’un référendum.
    “C’est l’option qui me paraît la plus démocratique, avec une question et deux réponses possibles : oui ou non”, souligne l’élu.
    À ce titre, un projet de délibération a été transmis il y a quelques jours au haut-commissariat et sera présenté lors du prochain conseil municipal en vue d’une inscription à l’ordre du jour, après avoir été évoqué une première fois en questions diverses, en décembre dernier. Moana Lehartel s’est fixé comme objectif de consulter les électeurs de Pueu au cours de l’année.

    A.-C.B.

     

    PAVLOVA 2016-04-13 22:28:00
    Faaitolto Moana bonnes idees, mais n'oublies pas notre Grande Brasserie de binouzes il en faut mon ami....prochaines elections on vote pour toi pour etre le vrai Tavana de Taiarapu Est...t'es un bon toi proche du nunaa pas comme certains de ta commune qui ne sont que des blablateurs de basse-cour... Hohoa tiho .Haere i Mua Moana.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete