Punaauia à l’heure du compost

    mercredi 2 août 2017

     

    punaauia

    Depuis lundi, la commune de Punaauia organise pour ses administrés des formations sur le compostage et le paillage, pour inciter les gens à gérer eux-mêmes leurs déchets végétaux. (© DR)

    Quatre heures pour tout savoir du compostage et du paillage. Depuis lundi, la commune de Punaauia organise pour ses administrés des formations autour de ces deux techniques pour inciter les gens à gérer eux-mêmes leurs déchets végétaux. L’objectif : limiter le dépôt d’ordures organiques sur les bords de route et dans les poubelles ménagères.

    Jusqu’en 2016, la commune stockait et brûlait les déchets végétaux des administrés sur le site de l’ancien dépotoir communal, situé dans la vallée de la Punaruu. Désirant devenir une commune modèle en matière de développement durable, elle a décidé, l’an passé, de mettre fin à cette activité et de valoriser ces déchets organiques, en signant un marché avec la société Technival.

    Depuis, chaque mois, ce sont près de 2 200 m3 de déchets végétaux qui sont collectés puis traités par la société qui les transforme en compost, soit près de 220 m3 par mois.

    Une opération qui, si elle se veut exemplaire, a un coût pour la mairie, qui a déjà dépensé plus de 24 millions de francs en neuf mois et demi, là où avant, elle ne dépensait presque rien, hormis le salaire des agents qui brûlaient ces déchets.

    “C’est de l’argent que la commune pourrait économiser si chacun se mettait à faire son compost et qui pourrait servir à la réparation des routes ou à mettre en place des activités sportives pour les jeunes…”, ajoute-t-on à la mairie.

    Afin de limiter ses dépenses, la commune a décidé d’inciter la population à acquérir le réflexe du compostage et du paillage. Elle a donc choisi de lancer un projet dans trois quartiers pilotes : le quartier Vaiopu – car les habitants sont très dynamiques en termes d’actions environnementales. Ils se sont en effet mobilisés l’an passé pour nettoyer tout un flanc de montagne et s’intéressent de très près aux rejets des fumées des centrales EDT situées en contrebas de chez eux – et dans les lotissements Tetavake et Te Maru Ata, qui ont tous deux des points de regroupement où les administrés viennent y déposer leurs déchets et notamment leurs déchets végétaux, dont ils ont d’ailleurs une grosse production. 

    “Nous avons mené une enquête via e-mail, puis on est allé à la rencontre des gens sur le terrain pour connaître leur gestion des déchets. Au total, 92 personnes ont répondu à notre enquête”, explique-t-on à la mairie. Soixante d’entre elles ont ensuite été sélectionnées pour participer à cette formation sur les techniques de compostage et de broyage, animée par Karel Luciani, maître composteur.

    Deux séances ont déjà eu lieu lundi, deux autres hier, puis deux autres seront encore mises en place la semaine prochaine. Par la suite, les 60 bénéficiaires de la formation se verront offrir un composteur par la commune pour mettre en pratique leurs connaissances chez eux.

    “On n’a pas l’intention de s’arrêter là. On veut créer des “niches” de compostage dans la commune, avec des référents en la matière en espérant créer un effet boule de neige auprès de la population. On envisage par la suite de mettre à la disposition des gens des bennes à végétaux. Et pour remplacer les sacs plastique dans lesquels les administrés stockent actuellement leurs déchets verts pour la collecte, on travaille sur la mise en place de sacs en papier de grande capacité”, indique la mairie de Punaauia.

    Tout plein de petites actions qui, dans quelques années – la commune l’espère – devraient porter leurs fruits. Car, selon le dicton, “ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières”. 

     

    Élénore Pelletier

     

    KAREL LUCIANI

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete