Habillage fond de site

Punaauia a perdu son “papa”

mardi 28 août 2018

(© DR)

(© DR)


Ronald Tumahai, tavana de Punaauia, est décédé dimanche soir, à l’aube de ses 70 ans. L’émotion était forte, hier matin, à la mairie, tant chez les employés que du côté des administrés de la commune rencontrés. L’enterrement du maire de Punaauia est prévu demain, en fin de matinée.

“Un seul être vous manque et tout est dépeuplé”. La mairie de Punaauia, hier matin, était sonnée, après le décès de son tavana survenu dimanche soir. Du côté des employés communaux comme du côté des administrés que nous avons pu croiser. “C’était un papa”, considère avec affection et tristesse Teumere, une résidente de Punaauia (lire ci-dessous). “Quand on a des problèmes, on vient le voir”. “C’était quelqu’un de bien, vraiment gentil”, souligne une autre administrée, Émiliane. “Punaauia a perdu un papa, un papy, un enfant de la commune”, confie un de ses proches collaborateurs, Moehau Fortez, très ému, tout comme son fidèle 1er adjoint à la mairie, Simplicio Lissant, qui a retenu “la bienveillance” de son mentor qui ne parlait jamais de ses ennuis de santé.

Selon Mireille, au bord des larmes, employée depuis trente ans dans la commune, “c’était un visionnaire, un papa pour tous les agents, il était très tolérant”. De leur côté, l’ensemble des institutions du Pays et de l’État ont diffusé de nombreux messages de condoléances.

 

Il laisse trois enfants

 

Né le 7 septembre 1948, Ronald Tumahai était le premier garçon d’une fratrie composée de cinq sœurs et d’un frère. Après des études au lycée Gauguin et à l’École normale en 1970, il devient professeur des écoles durant 23 ans puis s’attelle, pendant encore douze années, au dur métier de directeur à l’école élémentaire Manotahi. Il a ainsi côtoyé, durant toutes ces années, près de deux générations de jeunes citoyens de Punaauia.

En marge de son activité professionnelle, Ronald Tumahai — dit Rony — a également été très impliqué dans le milieu associatif. Il a été notamment, durant de nombreuses années, membre actif puis trésorier du club Tamarii Punaruu, où il a fait ses premiers pas en tant que footballeur.

Père de trois enfants, Ronald Tumahai a débuté sa carrière politique en 1995, en intégrant l’équipe de Jacques Vii et en devenant 3e maire adjoint de 1995 à 2001. Il enchaînera une seconde mandature de 2001 à 2008 en tant que 1er adjoint et aura l’occasion d’expérimenter la fonction de maire d’avril 2001 à novembre 2002, en l’absence du tavana.

Pour les municipales de 2008, il décide de se lancer et fonde Te hotu rau no Punaauia. Il obtient 59 % des suffrages exprimés au second tour. Il sera réélu en 2014, encore plus largement.

Deux veillées ont été mises en place pour le départ du tavana de Punaauia. La première, plus particulièrement réservée à la famille, s’est tenue hier soir. La seconde, publique, se tiendra ce soir à la mairie de Punaauia, à 19 heures. L’enterrement aura lieu demain en fin de matinée.

La mairie a quinze jours pour procéder à l’élection du prochain maire, pour laquelle Simplicio Lissant, 1er adjoint actuel, semble bien placé. À l’assemblée de la Polynésie, le siège Tapura de Ronald Tumahai devrait être dévolu à Yves Ching.

 

Christophe Cozette

 

Cliquez sur la vignette pour l'agrandir.

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir.

 

Avalanches de messages de condoléances

Édouard Fritch, président de la Polynésie française : “Un compagnon de route”

“Le président Édouard Fritch, en déplacement au Japon, vient d’apprendre avec une immense tristesse le décès de Ronald Tumahai. C’est un compagnon de route, un ami, empreint d’humanité et de sens de l’intérêt public qui disparaît prématuré- ment et qui va laisser un grand vide pour sa population de Punaauia, mais aussi pour tous ses amis du Tapura Huiraatira.

L’ensemble du gouvernement s’associe à la douleur de son épouse, de ses enfants et de ses proches en cette épreuve. Nos prières les accompagnent en cet instant.”

 

Teva Rohfritsch, vice-président de la Polynésie française : “Un homme de caractère”

“Mon cher Rony, tu laisseras l’image d’un homme de caractère, infiniment dévoué à ta population de Punaauia, agissant quotidiennement avec bon sens, rigueur et détermination. Le Pays perd un élu singulier, un homme entier à l’engagement social et aux qualités humaines que personne n’oubliera.

Nous garderons tous le souvenir du compagnon de route politique, du Aito de Manotahi, qui aura su rassembler, au-delà des différences, des hommes et des femmes pour servir au mieux les familles et améliorer le quotidien de ses administrés.”

Le vice-président adresse sa pleine solidarité en ces tragiques circonstances à Dany, l’épouse de Rony, et à ses enfants, petits-enfants auxquels il tenait tant. Ia maitai to oe tere e te aito nui no Manotahi !

 

Winiki Sage, président du CESC : “Un passionné du fenua qui nous a quittés”

Le président du CESC Winiki Sage a appris avec une très grande tristesse le décès de Ronald Tumahai dit Rony. C’était un ami, un passionné du fenua qui nous a quittés bien trop tôt. Il a marqué la commune de Punaauia par ses actions notamment par son profond engagement en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable.

Devant cette douloureuse épreuve, Monsieur Winiki Sage adresse à son épouse, ses enfants et ses proches ses condoléances les plus sincères.”

 

René Bidal, haut-commissaire de la République : “Un homme travailleur et généreux”

“Totalement investi dans son mandat de maire, animé par le souci de faire le bien de sa population, Monsieur Ronald Tumahai nous a brutalement quittés après s’être consacré, sans compter, à ses concitoyens et à la vie de sa commune qu’il aimait tant. Cet engagement lui valait reconnaissance et estime de tous, à l’affection desquels il vient d’être arraché.

Connu et respecté pour son esprit déterminé, pragmatique et dévoué qui servait une volonté d’inscrire sa commune dans les enjeux et les évolutions modernes, tout en ayant le goût des cultures et des traditions qui fondent l’histoire de Punaauia, Monsieur Ronald Tumahai a mené des actions déterminantes qui ont permis à sa collectivité de se développer harmonieusement dans un regard d’avenir.

Il laisse à tous ceux qui l’ont connu le souvenir d’un homme travailleur et généreux avec un sens de l’intérêt général élevé. Au nom de l’État, je veux exprimer ici ma gratitude pour ces vingt-trois années qu’il voua à l’exercice de ses mandats successifs.

C’est un tavana de grande qualité qui, dans l’espérance, s’en est allé. J’avais noué avec lui une relation de grande qualité et la nouvelle de son décès m’a profondément peiné. Son combat résolu et discret contre la maladie force l’admiration.

Mes pensées vont vers son épouse, ses enfants et ses proches, je tiens à leur exprimer mes sincères condoléances, mon soutien et ma commisération dans cette très douloureuse épreuve.”

 

Gaston Tong Sang, président de l’assemblée de la Polynésie française : “Un homme bon, sage et déterminé”

“C’est avec une profonde émotion que le président de l’assemblée et l’ensemble des représentants ont appris dimanche soir le décès brutal de leur ami, collègue, représentant et maire de Punaauia, Ronald dit Rony Tumahai, à l’âge de 69 ans.

Samedi déjà, la Polynésie toute entière était informée par la voie médiatique de l’hospitalisation et de l’état de santé très préoccupant de M. Rony Tumahai. Les messages d’encouragement et de rétablissement à l’adresse du maire de Punaauia ont été très nombreux jusqu’à l’annonce de sa disparition dimanche en fin de soirée.

(…) Il laissera le souvenir d’un homme bon, sage et déterminé qui, par son engagement et ses actions au service de sa commune et de son pays, marquera à jamais le paysage politique polynésien. Le président Gaston Tong Sang, en son nom personnel et en celui de l’ensemble des représentants et du personnel de l’assemblée, adresse à son épouse, à ses enfants et à ses proches, ses sincères condoléances et ses pensées les plus attristées.”

 

Moetai Brotherson, député de la Polynésie française : “Il a su moderniser sa commune”

“(…) Cette fois-ci, l’arbitre a sifflé la fin du match pour ce grand footballeur. Homme de peu de mots, il allait à l’essentiel. Ayant succédé à Jaques Vii, peu nombreux étaient ceux qui l’auraient cru capable d’endosser le large costume de son prédécesseur.

Pourtant, il l’a fait et a su au passage moderniser sa commune, tout en conservant ce contact humain si particulier qui fait les grands tavana.

L’an dernier, nous étions adversaires lors de la campagne des législatives. Rony ayant choisi de soutenir mon concurrent. Cela n’a jamais empêché la cordialité, la convivialité et l’humour dans nos échanges.

En tout état de cause, il n’a à aucun moment cédé à la tentation de l’anti-jeu démocratique, et cet attachement aux principes démocratiques et au fair-play en politique l’honorent. En tant que député élu dans la 3e circonscription de Polynésie, je tiens ici à saluer sa mémoire et à adresser mes plus sincères condoléances à sa famille, au conseil municipal et au personnel de la commune, mais aussi à la population de Punaauia qui perd son tavana.

Le jour du second tour, il m’avait pris à part lors d’une de mes visites dans les bureaux de vote pour me dire : on est adversaires, pas ennemis.

Si demain, les électeurs te choisissent, je compte sur toi pour ne pas oublier Punaauia dans tes actions. Tavana, tu n’es plus là aujourd’hui, mais je n’ai pas oublié tes mots. Tu peux compter sur moi.”

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete