Habillage fond de site

Punaauia – Demander la sortie de zone rouge : une démarche facilitée ?

jeudi 14 décembre 2017

réunion punaauia

De nombreuses questions ont été soulevées par les propriétaires de terrain de Punaauia. (© Élénore Pelletier)


La mairie de Punaauia et le service de l’urbanisme ont coorganisé une réunion publique, mardi, sur le plan de prévention des risques naturels. Du 18 décembre au 23 mars, les administrés pourront déposer un dossier pour demander le changement de zone de leur terrain. Trois éléments seront nécessaires : le nom du propriétaire demandeur, le numéro de référence cadastrale de la parcelle et la motivation qui justifie la demande.

C’est une bonne nouvelle que Bernard Amigues, directeur du service de l’urbanisme, a annoncée, mardi soir, à la soixantaine de propriétaires terriens venus assister à la réunion sur le plan de prévention des risques naturels (PPRN), à la mairie de Punaauia.

Nul besoin de fournir d’étude géotechnique pour demander la sortie de zone rouge (inconstructible) de son terrain.

Un soulagement pour les propriétaires terriens, puisque ce type d’étude est coûteux – le montant peut atteindre plusieurs dizaines de millions de francs – car il porte non pas sur la seule parcelle de terre concernée, mais sur l’ensemble “du bassin à risques”.

Trois éléments suffiront : le nom du propriétaire demandeur, le numéro de référence cadastrale de la parcelle concernée et la motivation qui justifie la demande.

Les administrés pourront venir déposer leur dossier au service de l’urbanisme ou à la mairie de la commune à compter du 18 décembre, et ce, jusqu’au 23 mars.

“C’est une sacrée annonce et, si elle s’avère vraie, je dis wahouuu”, s’est exclamé François Raoulx, président du collectif Te vai ara, récemment constitué pour faire entendre la voix des propriétaires terriens lésés par le PPRN.

 

Surchargé de travail

 

“J’avais préparé un courrier destiné au président du Pays pour lui demander justement de nous aider à financer ces études, dans le cadre de cette nouvelle révision. Mais il semblerait qu’aujourd’hui, il nous faille juste désigner les zones que l’on souhaite voir déclasser. Comment les terrains vont-ils pouvoir être déclassés sans études préliminaires ?”, s’est interrogé, sceptique, cet ancien chef d’antenne du service de l’urbanisme.

Selon Bernard Amigues, ce sera la puissance publique qui prendra en charge les études nécessaires. Le service de l’urbanisme pourrait alors se retrouver surchargé de travail car il ne compte aujourd’hui que deux ingénieurs occupés à temps plein par les PPRN.

“Nous allons surtout nous concentrer sur les zones rouges, puisque ce sont elles qui intéressent les gens. De toute façon, la majorité des études qui nous ont été fournies lors de la première révision étaient incomplètes, car elles étaient restreintes aux parcelles faisant l’objet d’une réclamation et ne s’appliquaient pas au bassin à risques.
Nous savons comment procéder et avons aujourd’hui une meilleure connaissance des risques et des logiciels performants qui nous permettent d’évaluer et de simuler des chutes de blocs”, a rassuré un des ingénieurs du service de l’urbanisme.

Le collectif Te vai ara demande aujourd’hui que le président du Pays confirme cette annonce, car “les déclassements de terrain dans le cadre du PPRN engagent la responsabilité civile et pénale du Pays”.

“On veut avoir la certitude que ce ne sont pas des annonces en l’air et qu’Édouard Fritch est prêt à les suivre.”

Te vai ara continue de réclamer qu’une caisse d’indemnisation soit mise en place au fenua, en faveur des propriétaires terriens lésés par les PPRN et espère pouvoir faire entendre sa voix dans la mise en place de cette seconde révision.

“Ce sont des décisions qui nous concernent directement nous, propriétaires terriens. Il serait donc juste de prendre en compte nos doléances”, a estimé François Raoulx. 

Élénore Pelletier

 

PPRN Punaauia

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete