Punaauia – Stick Figure à la rencontre des jeunes de la Fraternité chrétienne

    mardi 5 juillet 2016

    Après deux soirées à guichet fermé la semaine dernière, c’est dans une ambiance plus intimiste que les cinq musiciens ont joué leurs tubes devant une centaine de jeunes au sein de la structure de la Fraternité chrétienne de Punaauia, à Outumaoro. (Crédit Elénore Pelletier)

    Après deux soirées à guichet fermé la semaine dernière, c’est dans une ambiance plus intimiste que les cinq musiciens ont joué leurs tubes devant une centaine de jeunes au sein de la structure de la Fraternité chrétienne de Punaauia, à Outumaoro. (Crédit Elénore Pelletier)

     

    Lundi matin, une centaine d’enfants et de jeunes adultes handicapés de la Fraternité chrétienne ont pu assister à un concert privé du groupe de reggae californien Stick Figure. Alors que la semaine dernière, le célèbre groupe s’est produit à guichet fermé, lors de  deux concerts au fenua, cette fois, c’est dans une ambiance plus intimiste que les cinq musiciens ont joué leurs tubes devant des  jeunes émerveillés, au sein de la structure de la Fraternité chrétienne de Punaauia, à Outumaoro.

    C’est Giovanni, un des deux créateurs de la société Manuia Tahiti, à l’origine de la venue des artistes sur le territoire, qui a eu l’idée de ce concert privé.

    Le mois dernier, celui-ci avait assisté au ‘orero des écoles, à To’ata, auquel un groupe d’enfants de la Fraternité chrétienne participait. “J’ai été touché par leur prestation. J’ai découvert que ces jeunes avaient une véritable fibre artistique. C’est pourquoi j’ai voulu profiter de la venue de Stick Figure pour leur permettre de partager un bon moment musical avec eux.”

    Pour l’occasion, les jeunes des trois structures de la Fraternité chrétienne ont été conviés à participer à cet événement exceptionnel. Des sourires, des cris de joie, des mains frappant le rythme en cadence, des pieds se balancant… tous ont apprécié le spectacle. “Que ce soit les enfants ou le personnel, tous sont sensibles à l’événement. Cela montre que les personnes un peu différentes et porteuses de handicap ont toute leur place dans le monde des plus valides. Cet événement est d’autant plus important que la musique joue un rôle très important dans leur vie, leur développement et leur épanouissement”, explique Virginie Bobbia, la directrice de la Fraternité chrétienne.

    Quelques enfants et éducateurs ont été conviés sur scène pour accompagner le groupe avec des toe’re et des pahu… Puis les artistes ont demandé à tous les enfants et adolescents de la Fraternité chrétienne d’entonner le chant tahitien A Tamau a, qu’ils ont accompagné à la guitare et au ukulele.

    Le moment phare de cette matinée a été le haka effectué par les cinq musiciens et l’ensemble des jeunes. Un moment inoubliable plein de fous rires.

    Au moment des au revoir, les sourires étaient sur toutes les lèvres. En gage de souvenir, les artistes ont remis à chacun des jeunes un CD et un autocollant du groupe.

    É.P.

     

    Des sourires, des cris de joie et des mains qui scandent le rythme en cadence, des pieds qui  se balancent… tous ont apprécié le spectacle. (Crédit Elénore Pelletier)

    Des sourires, des cris de joie, des mains qui scandent le rythme en cadence, des pieds qui
    se balancent… tous ont apprécié le spectacle. (Crédit Elénore Pelletier)

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete